Estelle Bureau & Marie-Ange Genest

Voyez le circuit La Voie des pionniers via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Estelle Bureau et Marie-Ange Vaillancourt-Genest

Alors que la plupart des femmes de leur génération menaient une vie plutôt discrète à l’égard de la vie publique, il en fut tout autrement pour mesdames Genest et Bureau qui s’impliquèrent dans le développement communautaire et économique de Compton et de la région.


Estelle Bureau

Naissance : 1922
Décès : 2007
Estelle Bureau laisse sa marque … et son rire contagieux comme infirmière communautaire, commissaire d’école et membre du conseil d’administration de nombreux organismes de Compton, dont la caisse populaire et la coopérative agricole.


Marie-Ange Vaillancourt-Genest

Naissance : 5 janvier 1901
(à St-Bernard-de-Dorchester)
Décès : 1997
Madame Genest participe à la fondation de la caisse populaire de Compton avec son mari et en assume la gestion durant 27 ans en plus d’être organiste pendant 30 ans à l’église St-Thomas d’Aquin.


Ancien couvent de Compton

Le couvent de Compton était une maison d'enseignement tenue par les sœurs de la Présentation de Marie. Après le départ des sœurs, le bâtiment a servi d'école primaire. Aujourd'hui, on y retrouve une garderie, la bibliothèque et la salle communautaire sur le chemin de Hatley. Estelle Bureau y a étudié étant jeune.


Première église catholique

Le terrain où la première église catholique a été bâtie est acheté en 1853. Sa construction se termine en 1855. Elle est détruite dans le milieu des années 1950.


Grotte de l'église

Aujourd’hui, seule la grotte de l’église est encore visible.


Intérieur de la première église catholique

Voici l’intérieur de l’ancienne église. Madame Genest y a joué de l’orgue et dirigé la chorale paroissiale pendant plusieurs années.


Ancien presbytère

L’ancien presbytère a été transformé en résidence privée que l’on retrouve au 50, chemin de Hatley. Le caractère patrimonial de ce bâtiment a été bien conservé


Coopérative agricole de Compton

Le projet de construction de la beurrerie débute en 1934. Philias Bureau, le père d’Estelle, est l’un des principaux fondateurs. Allyre Genest, en plus de participer activement à la mise sur pied de la coopérative agricole, en sera le 2e secrétaire.


Gare de Compton

Voici la vieille gare de Compton qui se trouvait près de la voie ferrée sur le chemin de la Station. Estelle s’y rendait tous les matins pour prendre le courrier qu’elle distribuait ensuite à certains villageois en voiture à cheval. Vendue à un particulier, la gare déménage à Stanstead-Est en 1970 et est depuis une résidence privée.


Gare de Compton

Une pièce de la gare était réservée aux filles qui étudiaient au collège privé King's Hall de Compton.


2e local de la Caisse populaire

La Caisse populaire a démaré dans la maison des Genest, sur le chemin Cochrane.  En 1952, elle déménage dans une maison près du magasin de Joseph-Édouard Savary, rue Principale (voir photo). Estelle Bureau y été présidente du conseil d’administration pendant plusieurs années. La Caisse populaire a par la suite déménagé dans son local actuel dans les années 1970.


King's Hall

Situé au 40, chemin Cochrane, le Compton Ladies College est fondé en 1874 avec l’aide, entre autres, de Matthew H. Cochrane. Il s’agit d’un pensionnat destiné aux jeunes filles anglophones de bonne famille. Il prend le nom de King’s Hall en 1902 avant de devenir un hôtel en 1981. Aujourd'hui, le bâtiment est inoccupé.


Estelle Bureau

Estelle Bureau est née à Compton en 1922 et décédée en 2007. Venue de Beauceville, sa famille s’est établie à Compton. Estelle fait des études aux écoles de la Station et du village. Ensuite, elle étudie au couvent de Compton.  En 1947, à l’âge de 25 ans, elle obtient son diplôme d’infirmière et travaille à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke.

De multiples occupations et engagements ont marqué la vie professionnelle d’Estelle Bureau. Dirigé par la famille Bureau, le bureau de poste est situé dans leur maison, à Compton-Station. Situé à 1 mille du village, le bureau de poste de Compton-Station est l’un des 4 bureaux de postes dans la région, à cette époque. Le matin, Estelle se dirige vers la gare vers 7h00 avec la poche de courrier. Elle l’échange contre le courrier de la journée. La famille Bureau effectue en voiture à cheval la livraison d'une partie du courrier. La route de distribution du courrier s’étend sur une distance de 16 milles.

Estelle Bureau a également siégé comme conseillère à la municipalité de Compton Village. C’est en 1970 qu’elle est élue par acclamation au siège no 5. En 1978, elle décide de ne pas renouveler son mandat. Estelle Bureau a aussi été présidente du conseil d’administration de la Caisse populaire pendant plusieurs années.

Malgré tous les métiers qu’elle a exercés, Estelle Bureau est d’abord et avant tout connue pour son rôle d’infirmière. Garde Bureau travaillait pour l’Unité sanitaire dont le bureau était à Cookshire. Elle s’occupait principalement de la vaccination. Cependant, sa tâche ne s’arrêtait pas là. Elle était en quelque sorte le médecin du village. Si les gens étaient malades, ils appelaient Garde Bureau pour des informations. Elle a également fait des accouchements et des visites à domicile.

À l’époque, Garde Bureau devait combattre les épidémies et les maladies courantes comme la diphtérie et la rougeole. Il y avait des campagnes de vaccination spéciales. Elle avait également un bureau à l’école. Le territoire qu’elle couvrait était très large. Elle voyageait de Cookshire jusqu’à St-Malo, St-Venant et se rendait même jusqu’à St-Isidore.

Source : Marthe Bureau, sœur d’Estelle et Hélène Bureau, nièce d’Estelle


Marie-Ange Vaillancourt-Genest

Marie-Ange Vaillancourt est née à St-Bernard de Dorchester, le 5 janvier 1901. Fille d’Isaïe Vaillancourt et de Joséphine Poulin, elle était l’ainée d’une famille de 14 enfants. Toute jeune, Marie-Ange étudie la musique chez les sœurs à Sainte-Marie de Beauce. Ensuite, elle rencontre Allyre Genest.
Allyre Genest, fils du Dr. Genest de St-Bernard de Dorchester, demeurait en face de chez elle. Il fait son cours en agronomie et épouse Marie-Ange, qui avait à peine vingt ans à ce moment.

Comme agronome, M. Genest travaille pour le gouvernement et doit voyager à travers la province. Ayant eu un coup de coeur pour la belle région des Cantons-de-l’Est, il achète une petite ferme au village de Compton au coût de 5000$. Cette ferme était voisine du King’s Hall, sur l’emplacement du bâtiment actuellement situé au 10 chemin Cochrane.

Le couple Genest a été approché par le curé Brouillette pour la fondation de la coopérative agricole et de la Caisse populaire, parce qu’à cette époque, il était l’un des couples les plus instruits de la paroisse. Mme Genest assure la gérance de la caisse populaire pendant 27 ans dans la maison familiale. Tout en s’occupant de la Caisse populaire, elle poursuit ses tâches ménagères.

L’installation de la Caisse populaire était assez rudimentaire. Le coffre-fort était à même la maison. Il n’y avait pas beaucoup de sécurité. La Caisse populaire n’avait pas d’heures d’ouverture. Alors, certaines personnes s’y présentaient très tard la nuit ou très tôt le matin.

En plus de ses quatre enfants, le couple Genest a adopté deux enfants. L’un d’eux est Jimmy McDonald. Ses parents sont décédés d’une noyade accidentelle en Nouvelle-Écosse. L’autre enfant, Denise, a été adoptée de façon non officielle. Elle a tout simplement grandi chez les Genest.

Malgré tout, dans la vie de Marie-Ange, la passion pour la musique domine. Elle a entre autres été organiste pendant plus de 30 ans et a également dirigé de la chorale de l’église catholique de Compton. De plus, elle enseigne la musique aux enfants. Jusqu’à sa mort au foyer St-Joseph de Sherbrooke à l’âge de 96 ans, Marie-Ange Vaillancourt n’a cessé de jouer de la musique.

Sources : Sourire saisonnier, mars 1980, et Laurette Genest Chagnon, fille de Marie-Ange Genest