St-Louis de Gonzague et Chartier

Voyez le circuit La Voie des pionniers via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Soeur St-Louis de Gonzague

Sœur St-Louis a été la première directrice du couvent des sœurs de la congrégation de la Présentation de Marie de Coaticook en 1870 à la demande du curé Chartier. Il s’agissait d’une communauté française arrivée au pays en 1853 et installée à Saint-Hyacinthe. Ce couvent est le 2e plus ancien dans tous les Cantons de l’Est. Le premier est celui de la Congrégation Notre-Dame, fondé à Sherbrooke en 1857.


L'abbé Jean-Baptiste Chartier

L’abbé Chartier est l’un des grands bâtisseurs de la ville de Coaticook et même du comté de Compton. Il est nommé agent de colonisation en 1870. Il publie une brochure en 1871 en collaboration avec l’avocat  J. A. Chicoine de Sherbrooke où il exhorte les Canadiens français à aller s’établir dans les comtés de Stanstead et de Compton.


L'église Saint-Thomas-d'Aquin

L’église de la paroisse de St-Thomas-d’Aquin de Compton où l’abbé Chartier fut curé de 1863 à 1868.


Couvent de Coaticook

L’abbé Chartier a payé pour la construction du couvent. Cette photo de 1880 est la version originale de l’établissement.


Le couvent des sœurs de la Présentation de Marie

Le couvent des sœurs de la Présentation de Marie a été agrandi à plusieurs reprises, mais l’original est toujours resté debout, encore à ce jour.


L'arrière du couvent

Le couvent a reçu plusieurs centaines d’étudiantes. Sœur St-Louis en a éduqué plus d’une. Cette statue à l’arrière du couvent est aujourd’hui disparue.


École Saint-Edmond

L’école St-Edmond construite en 1931 abrite les bureaux de la MRC de Coaticook depuis 1997.


L’église St-Edmond de Coaticook

L’église St-Edmond de Coaticook a été inaugurée en 1888 lors de la Grande Dépression de 1873-1896 qui a plongé l’abbé Chartier, et plusieurs autres entrepreneurs et commerçants, dans la faillite.


Cimetière Saint-Edmond

Inauguré en 1868, le cimetière St-Edmond regorge de souvenirs de pionniers des premières heures de Coaticook.


Notaire Gendreau

Le notaire Gendreau a beaucoup aidé à l’essor de la municipalité. Il en devint le maire en 1884. Il a beaucoup aidé au rapatriement de la propriété du couvent.


Sœur Saint-Louis de Gonzague

Sœur Saint-Louis de Gonzague est née en 1837. Elle a été la première directrice du couvent des sœurs de la Présentaton de Marie de Coaticook. Elle fut en poste à partir de 1870 pendant les quatre premières années du couvent et pour une période de 11 ans, à la fin de sa vie.

Sous sa gouverne et avec la collaboration d’autres religieuses arrivées avec elle à Coaticook, l’enseignement est bilingue et on accueille des pensionnaires et des externes dans le nouveau bâtiment qui devra rapidement être agrandi selon les plans originaux pour recevoir un plus grand nombre d’élèves. Les sœurs offriront aussi la formation d’enseignante à celles qui souhaitaient exercer ce métier fort exigeant à l’époque compte tenu des conditions socio-économiques souvent très difficiles de la population.

Cependant, avant ces agrandissements, il y a eu des moments beaucoup plus difficiles au couvent : pendant la crise économique, le couvent a bien failli être fermé. En effet, n’eut été les cotisations que les pensionnaires devaient payer et les nombreuses levées de fonds organisées par des bienfaiteurs, il n’y avait plus d’argent qui entrait dans les coffres du couvent qui souffrait des déboires financiers subis par le curé Chartier en 1875.

Maintenant, le couvent est devenu un collège privé qui accueille des filles et des garçons. Il se nomme désormais le Collège Rivier, en l’honneur de la fondatrice de la congrégation.


L'abbé Jean-Baptiste Chartier

L’abbé Chartier est né en 1832 est ordonné prête en 1856. Il est nommé curé de la paroisse de St-Thomas-d’Aquin de Compton en 1863 et il le sera jusqu’en 1868. Par la suite, il sera le curé de la paroisse de Coaticook, où il fera plus que son mandat liturgique.

Ce curé original se démarque par ses qualités d’entrepreneur. En plus de mettre sur pied commerces et entreprises dans le village de Coaticook, il réussira, entre 1868 et 1877, à faire construire une chapelle, qui sera rapidement agrandie, car la région en pleine expansion amène toujours de plus en plus de paroissiens à la messe.  Il fera aussi construire le presbytère de sa chapelle.

À cette époque, contrairement aux protestants de la région, les enfants catholiques et pour la plupart francophones de la municipalité ne peuvent fréquenter aucun établissement d’éducation. Le curé Chartier a donc fondé lui-même une commission scolaire catholique pour, par la suite, construire une école vouée à l’instruction des enfants de la paroisse. La construction du couvent qui accueille les sœurs de la Présentation de Marie s’inscrit dans ce même mouvement. Grâce à ses efforts, la congrégation s’établira à Coaticook en 1870.

En plus d’avoir travaillé d’arrache-pied pour l’éducation des gens de la région, il a pris une multitude d’initiatives qui ont contribué au développement économique. Jusqu’à la crise de 1875 qui l’a très fortement atterré, il était le propriétaire d’une scierie et de plusieurs terrains qu’il avait achetés pour peupler la région.

Malgré cette faillite financière qui faillit entraîner la perte du couvent, les sœurs ainsi que la population de Coaticook ont eu une reconnaissance sans borne pour l’essor donné par l’illustre curé au développement de la paroisse et de la municipalité. Coaticook a choisi d’honorer son nom : le Parc Chartier est aujourd’hui un lieu de rencontre très fréquenté tout près de l’hôtel de ville.