Jeanne Bachand

Voyez le circuit La Voie des pionniers via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Jeanne Bachand

Artiste lyrique des années 1920-1930, Jeanne faisait la fierté de son père, Denis-Stanislas Bachand, un commerçant prospère qui contribua au développement culturel et économique de la communauté francophone de Coaticook au vingtième siècle.


Stanislas Bachand

Le grand-père Bachand est le fondateur du magasin général familial qui restera dans la famille jusqu'en 1960. Tout comme son fils Denis, Stanislas était reconnu pour être d'une grande générosité, allant jusqu'à aider ses compétiteurs à bien s'installer.


Denis Stanislas Bachand

Le père de Jeanne, Denis Stanislas, était un commerçant prospère de Coaticook. Il est aussi reconnu pour son aide personnelle à la communauté et aux agriculteurs lors de la crise économique des années ’30.


Bulletin Bachand

Circulaire du magasin général Bachand en 1925.  On y retrouve les articles en promotion de la semaine. Le magasin Bachand est à l’époque l’un des plus grands de la région. En 1936, l’établissement à d’ailleurs reçu la Médaille des Affaires Étrangères remis conjointement par la population de la région et par la France pour l’engagement de D.S. Bachand pour l’art de la région.


D.S. Bachand

Grâce à sa grande surface et à son inventaire varié, il était courant de voir différents spéciaux et de grandes promotions. Cette affiche promotionnelle de la «Semaine des Chaussures» en est la preuve.


Garage Dionne-Bachand

Denis Stanislas Bachand, en homme prospère, était aussi le propriétaire du premier concessionnaire de voitures de Coaticook. À l’époque, il y avait en moyenne qu’une seule voiture par foyer.


Opéra de Coaticook

Jeanne Bachand-Dupuis s’est produite à plusieurs reprises à l’opéra de Coaticook. Ce théâtre fut, vers le milieu du 19e siècle, converti en cinéma.


L'Opera House

L'Opera House de Coaticook, situé sur la rue Main Ouest, fut en fonction dès le début du XXe siècle jusqu'en 1981.


Troupe de théâtre

Une troupe de théâtre dans laquelle Jeanne Bachand a joué dans les années 1920. Elle a été la vedette dans une multitude de productions.


Jeanne Bachand

Descendante d'une lignée de commerçants prospères, Jeanne Bachand était toute disposée à restée dans l'imaginaire collectif des gens de Coaticook. Elle a laissé ses traces autant dans les annales de l'opéra que dans celles de la ville.
Elle épouse, en 1920, Adélard Dupuis. Le couple aura un seul enfant, une fille du nom de Marguerite.

Elle a été très rapidement initiée à la musique dans sa jeunesse en étudiant au couvent des Soeurs de la Présentation de Marie.

En plus d'avoir fait les plus grandes salles de spectacles du Québec avec sa voix et son talent, elle a donné un grand coup de main aux institutions musicales de Coaticook. Elle a été la tête d'affiche de l'Union Musicale de Coaticook durant de nombreuses années pour devenir la chanteuse connue nationalement.

Dans les années 20, elle s'est illustrée à l'Opera House de Coaticook, elle s'illustre au sein de plusieurs opéras et de théâtres et elle organise, chez elle, plusieurs «Garden Parties» pour amasser des fonds destinées à des organimes de la région.
Celui-ci est d'ailleurs très important dans la région. Avec son magasin général, son garage et son mandat à la mairie de Coaticook, il est un pilier de l'histoire de la municipalité. En 1936, il mérite la médaille des Affaires étrangères pour son engagement dans sa société.

Jeanne Bachand prendra les rênes du magasin familial durant quelques années pour, par la suite, passer le flambeau à sa propre fille qui fermera boutique en 1960.