Charles James Stewart

Voyez le circuit La Voie des pionniers via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Charles James Stewart

Charles James Stewart a été le premier pasteur anglican de Hatley. Il a aussi été nommé évêque en 1826. Le diocèse anglican de Québec couvrait alors tout le Bas et le Haut-Canada.

Église Saint James

L’église Saint James est aussi belle qu’au jour où le pasteur Stewart l’a consacrée en 1833. C’est aujourd’hui la plus ancienne église de la région.

Louis Joseph Papineau

Charles James Stewart a siégé au premier conseil d’administration de l’Académie avec Louis-Joseph Papineau (1786-1871), un catholique, en compagnie de baptistes et de méthodistes, ce qui était plutôt rare à l'époque.

Église St. James

Voici l'église St. James, construite par Charles James Stewart.

Église St. James

Voici l'intérieur actuel de l'église St. James
 

Charles James Stewart et La Voie des pionniers

Voici la stèle de Charles James Stewart, située à Hatley.

Charles James Stewart

James Stewart est le premier pasteur anglican de Hatley. Il est originaire d’Angleterre, où il a d’ailleurs passé une grande partie de sa vie. Il avait 42 ans quand il est arrivé ici en 1817. Un an plus tard, il a construit sa première église.

En 1822, il fonde la paroisse anglicane de Charleston, Charles étant l’un de ses prénoms ! Les gens ont adopté le nom de la paroisse. Le village de Hatley a été connu sous le nom de Charleston quasiment jusqu’à son érection en municipalité en 1912.

James Stewart est nommé évêque en 1826. Le diocèse anglican de Québec couvre alors tout le Bas et le Haut-Canada. Il est responsable d’un immense territoire, mais il n’oublie pas Hatley. L’emplacement de sa première église n’étant pas adéquate, il entreprend de construire l’église Saint James par la suite.

Il siège au premier conseil d’administration de l’Académie avec Louis-Joseph Papineau, un catholique, en compagnie de baptistes et de méthodistes.

Sa dernière visite à Hatley remonte à 1833, pour la consécration de l’église Saint James.

Le pasteur tombe malade deux ans plus tard, épuisé à la tâche, et décède en Angleterre en 1837, après une vie bien remplie.