Maison Benjamin Dionne

Voyez le circuit La petite randonnée via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Maison de Benjamin Dionne, vers 1900

Maison de Benjamin Dionne, face à l’hôtel Mansion House, vers 1900.

Benjamin Dionne, natif de Kamouraska, s’installa en 1824 à Cacouna, comme marchand.  En 1844, il acheta le terrain au coin de la rue de l’Église pour construire sa nouvelle résidence et relocaliser son magasin.

Source photo:
Edition E. Rivard, coll. Richard Michaud


Coin des rues de l'Église et Principale, vers 1940

Vue du côté nord, le coin des rues de l’Église et Principale, vers 1940.

La demeure de Benjamin Dionne, au centre, rappelle le style des maisons du Kamouraska, dont il était originaire.  Imposante et raffinée, elle est percée d’ouvertures symétriques et ornée d’une belle galerie partiellement couverte par un larmier cintré.  On y pénétrait par un grand portail.  Benjamin Dionne fut élu maire de Cacouna dès 1845, premier député du comté de Témiscouata, de 1854 à 1861, et syndic lors de la construction de l’église et du presbytère.  Il fut aussi l’un des bienfaiteurs du couvent.

Source photo:
Carte postale, Cacouna P.Q. Droits Réservés, No 49489, A. Rivard Éditeur, coll. Richard Michaud


Hôtel Mansion House, vers 1900

Hôtel Mansion House, vers 1900.

À cette époque, le Saint-Laurent ne permettait pas que le transport des marchandises.  Dès 1851, le Rowland Hill, un bateau à vapeur qui avait son port d’attache à Québec, faisait escale à Cacouna pour débarquer des passagers qui venaient s’y refaire une santé grâce aux bains de mer.  Devant l’afflux de touristes, M. Dionne décida, en 1852, de faire construire un grand établissement qu’il loua, au fil des ans, à plusieurs hôteliers.

En 1911, Joseph Bélanger, surnommé « Monsieur Klondike » après qu’il se fût enrichi lors de la ruée vers l’or, acheta l’hôtel et la maison.  Les deux bâtiments étaient alors connus sous le nom de Mansion House.  Ils demeurèrent la propriété de la famille Bélanger pendant 53 ans.  Malheureusement, l’hôtel fut complètement détruit par un incendie en janvier 1966.

Cet hôtel, construit en 1852-1853,  porta au cours des années le nom de St.George’s Hotel, Jean’s Hotel, Kakouna Hotel et Mansion House (vers 1890).

Source photo:
Musée du Bas-Saint-Laurent, Fonds Belle-Lavoie