l'Alcázar

Voyez le circuit Les sites légendaires de Ségovie via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

La forteresse de l'Alcazar

L'Alcazar de Ségovie est l'un des châteaux les plus remarquables d'Espagne. Il suffit d'un peu d'imagination pour le transformer en lieu de légende.

La forteresse, dont la silhouette rappelle un navire, jouit d'une situation privilégiée, à la pointe d'un éperon rocheux au pied duquel se rejoignent les rivières Eresma et Clamores.

Habitée probablement depuis l'époque celte, la forteresse fut transformée en Alcázar (résidence royale) au XIIIème siècle et acquit sa physionomie gothique du temps de Juan I et de Enrique IV. Sa restauration a été continuelle après un grave incendie qui eut lieu en 1862 et qui fut sur le point de le détruire définitivement. Cependant, en 1882, sous le règne d'Alfonso XII, commença sa reconstruction, sans jamais être abandonnée depuis.


Le couronnement des Rois Catholiques

En 1475, l'Alcázar fut le siège de la signature, par les Rois Catholiques, de "l'Accord pour le gouvernement du royaume", également connu sous le nom de "Concorde de Ségovie", qui définissait la répartition des attributions gouvernementales entre Fernando et son épouse Isabel sur leurs territoires respectifs.

Dans la salle du trône on peut contempler les blasons des monarques ainsi que leur devise: "Tanto monta Isabel como Fernando" ("autant monte, monte autant, Isabelle comme Ferdinand").


La salle des Rois

La salle la plus remarquable de l'Alcazar est la Salle des Rois. Elle possède un extraordinaire plafond à hexagones et losanges dorés et une frise originale, où 52 statues polychromées, en position assise, représentent tous les rois et reines d'Espagne.


La légende de l'Infant Pedro de Castilla

Il existe deux versions de la légende de l'Infant Pedro de Castilla, fils d'Enrique II.

La plus légendaire raconte qu'il glissa des bras de sa nourrice et se précipita dans le vide. La nourrice, prise de panique, se jeta derrière lui.

Selon la version historique, l'Infant, âgé de douze ans, serait tombé en jouant à la balle avec ses amis.

 


La croix de la légende

Sur le balcon central de la Salle des Rois, une croix commémore la mort de l'Infant.

 


La colère de Dieu

Selon la tradition, un relief en forme de cordon fut commandé par la reine Violante, dans le but de donner une leçon d’humilité à son époux Alfonso X le Sage. Son savoir et son orgueil allaient de pair, à tel point qu’il affirma que Dieu aurait mieux fait de lui demander conseil avant de créer l’Univers. Fray Antonio de Ségovie le supplia de se repentir de son pêché, mais Le Sage, trop arrogant, refusa.

Alors une terrible tempête éclata et un éclair traversa les dépendances royales et tua plusieurs courtisans. C’est à ce moment-là que le monarque céda et exécuta sa pénitence. Sa femme en profita pour commander une amulette pour calmer la colère de Dieu, une frise qui se trouve dans la Salle du Cordon.