Le palais de Linares

Voyez le circuit Madrid insolite via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

La Casa de América

Le Palacio de Linares est depuis 1990 la Casa de América, institution politique, sociale et culturelle consacrée aux relations Espagne-Amérique Latine. 


Le destin tragique du marquis de Linares

En 1872 le premier marquis de Linares, José de Murga, acquit le terrain où fut construit le palais. Il se maria avec sa propre sœur, Raimunda Osorio y Ortega. En effet, auparavant, vers 1830, le père de José, Mateo de Murga, avait vécu une histoire d’amour passionnée avec une belle vendeuse de tabac, qui mit au monde secrètement un bébé appelé Raimunda.

Le destin fit que frère et sœur se connussent et tombassent amoureux. Lorsque le père fut au courant de cette relation, il envoya son fils à Londres pour éviter le mariage, mais ses efforts furent vains, car José rentra à Madrid pour se marier.

Après la mort du père de José, le couple apprit le double lien qui les unissait. C’est à ce moment-là que commence la tragédie des marquis de Linares et leur triste vie à l’intérieur du palais.

On pense que le Pape Léon XIII accorda aux époux incestueux une bulle qui leur permit de vivre sous le même toit, mais dans la chasteté. Jusqu’à nos jours, il n’y a pas de trace de ce document, mais les marquis déclarèrent dans leur testament ne pas avoir eu d’enfants.
 


La petite Raimunda

Quel a été le destin de leur énorme héritage ? Il y a sûrement un lien entre cette question et la petite Raimunda. Qui était-elle ? La version officielle dit qu’elle était la fille de Federico Avecilla, gestionnaire du marquis, mais on ne savait pas si elle était légitime ou bâtarde.

Ce qui surprend c’est que la fillette fut déclarée héritière universelle du titre et de la fortune des marquis de Linares. On pourrait se demander si en réalité elle avait été conçue par le couple incestueux et cachée lorsque la véritable relation entre ses parents fut connue.

Certaines personnes pensent que Raimunda fut envoyée dans un orphelinat pour cacher le scandale. Elle rentrait au palais fréquemment, mais elle restait toujours éloignée de ses habitants dans des dépendances isolées pour pouvoir rencontrer ses parents.


Le fantôme du palais

Une légende raconte que les marquis auraient tué leur fille et caché le cadavre dans le palais pour éviter le scandale.

Plusieurs enquêteurs affirment avoir enregistré des sons paranormaux attribués à des esprits, comme les pleurs d’une femme et la voix d’une fillette appelant sa mère.

En 1989, le Palais Linares fut l’objet d’une exhaustive enquête. Il fut soumis à des examens et photographié jusqu’aux derniers coins par une prestigieuse équipe de parapsychologues, dirigée par le prêtre jésuite José María Pilón.

Ils confirmèrent que dans le palais il se passait des phénomènes anormaux. Fréquemment la température des salles descendait à moins dix degrés, même en été. Une musique d’orgue venait parfois interrompre le calme de la chapelle du palais et les enquêteurs détectèrent une puissante source d’énergie provenant de cet endroit, ce qui fut confirmé par les photos, qui montraient des étranges champs énergétiques, présages de l’existence de fantômes ou d’esprits.

On avança l’hypothèse de l’enterrement de restes humains sous le sol en marbre. Un membre de l’équipe déclara avoir vu une petite fille, aux cheveux frisés et vêtue de blanc, courir dans le salon.