Du rivage au plus haut des cieux

Voyez le circuit Tour autoguidé du Vieux Yellowknife via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Du rivage au plus haut des cieux

Les édifices de la base d’aviation Wardair, à proximité du Bullocks Café, sont les premiers bâtiments à avoir été construits près du rivage.

Source photo: NWT Archives/Edmonton Air Museum Comittee/N-1979-003-0456.


Du rivage au plus haut des cieux

Le pilote de brousse Max Ward, le fondateur de Wardair, compagnie d'aviation qui a vu le jour en 1953.

Source photo: NWT Archives/Henry Busse/N-1979-052-3789.


Du rivage au plus haut des cieux

Les édifices de la base d’aviation Wardair, à proximité du Bullocks Café, sont les premiers bâtiments à avoir été construits près du rivage.

D’abord construite pour abriter les mineurs de la Mine Negus, elle a été déplacée ici au début des années 50  pour servir de bureaux à Wardair. Fondée par un pilote de brousse de Yellowknife nommée Max Ward en 1953, Wardair allait devenir l’une des plus grandes compagnies d’aviation canadiennes.

Marx Ward transporte des passagers et cargaisons des plus variées. Il  fait de bonnes affaires et grâce à son travail acharné et la compagnie prend vite de l’expansion. Au début des années soixante,  Max Ward fait de Wardair la première compagnie d’avion-charter de la région. Il crée de tout de pièces, dans l’ouest canadien, un nouveau marché très lucratif.

Wardair offre même des billets d’avion à prix abordable pour aller visiter l’Europe, ou prendre des vacances dans le sud ! En 1976, la filiale Wardair International offre des forfaits tout inclus aux voyageurs et connait un grand succès commercial.

Quarante ans après ses débuts dans cette toute petite bâtisse datant de 1946, la compagnie, en la seule année 1987, transportera 1,744,000 passagers sur 8,355 vols vers 42 destinations disséminées dans 12 pays.

Quelques années plus tard, Max Ward vend sa compagnie à Canadian Airlines, puis Air Canada rachète le tout en 2000.