La Grande Mosquée

Voyez le circuit Médina de Tanger via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

La plus ancienne ville du Maroc

Tanger est la plus ancienne ville du Maroc. Elle est née à l’époque de la civilisation phénicienne.

L'arrivée des marchands Phéniciens dans ce secteur remonte aux VIIIème siècles av. J-C.  Tanger s’est ensuite développée avec les Carthaginois et les Romains qui y ont découvert un intérêt stratégique.

Tanger est ensuite passée aux mains des arabes, des portugais, des espagnols et des anglais. Elle a aussi porté le statut officiel de « ville internationale » entre 1923 et 1956, ce qui lui a permis de s’épanouir et de se démarquer avantageusement par rapport aux autres villes marocaines.


La Grande mosquée

Nous sommes sur la rue Jamaa-el- Kebir, qui relie le Petit Socco* au port, face à la Grande mosquée. Il s’agit d’un des édifices historiques les plus évocateur de Tanger. Cet emplacement a été fréquenté par des adeptes de diverses appartenances religieuses au fil des siècles.

La Mosquée d’origine date du 11e siècle. Mais les lieux ont changé deux fois de vocation depuis ce temps et ils ont subit diverses transformations.

*Un socco est un marché public.


L'époque portugaise

À une certaine époque, celle où Tanger était contrôlée par les portugais, la mosquée a été convertie en cathédrale.

Puis, en 1684, au terme d’une guerre gagnée contre les anglais, les marocains reconvertissent les lieux en mosquée. Celle-ci sera considérablement agrandie en 1815. 

Les derniers travaux d’agrandissement de ce qu’on appelle désormais « la Grande mosquée » ont été réalisés en 2001 avec les fonds privés du roi du Maroc, Mohamed VI. Cette réalisation a cependant été initiée par son prédécesseur, le roi Hassan II.

La porte principale de l’édifice attirera sûrement votre attention par sa taille gigantesque et sa magnifique décoration, laquelle se démarque par rapport à la simplicité de l’ensemble du bâtiment.


Le minaret

Au sommet de la structure, un minaret carré embellit l’ensemble architectural. Celui-ci est principalement constituées de faïences et de mosaïques.

La tradition orale tangéroise raconte qu’avant-même que des musulmans construisent une première mosquée, on trouvait à ce même endroit un temple romain consacré à Hercules.


Accès réservé

Comme pour la majorité des mosquées, l’accès à l’intérieur de celle-ci est interdit aux non musulmans.