Centre d'accueil du Tachäl Dhäl

Voyez le circuit Kluane et la route de l'Alaska via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Le parc national Kluane

Le parc national Kluane a été créé en 1974, et déclaré réserve de parc national en 1976. D’une superficie de 21 980 km2, le relief du parc est dominé par les montagnes et la glace qui compose 82 % de sa superficie. Il abrite aussi la population de grizzlis la plus diversifiée sur le plan génétique d’Amérique du Nord.

Crédit photo : Stéphanie Chevalier


Patrimoine mondial de l’UNESCO

Le parc national et réserve de parc national Kluane, les parcs nationaux Wrangell-St Elias et Glacier Bay en Alaska, et le parc Tatshenshini-Alsek en Colombie-Britannique forment l’aire protégée internationale la plus vaste du monde. Ils sont reconnus et protégés par la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO en tant qu’espaces sauvages exceptionnels d’importance mondiale.

D’une superficie de 97 520 km2, Kluane/Wrangell-St Elias/Glacier Bay/Tatshenshini-Alsek constituent aussi le plus grand champ de glace à l’extérieur des calottes polaires, et offre des exemples de glaciers les plus longs et les plus spectaculaires au monde.

Crédit photo : Hans-Gerhard Pfaff


Le mont Logan

Le parc Kluane abrite le plus haut sommet du Canada, le mont Logan à 5 959 m, ainsi que dix-sept des vingt plus hauts sommets du Canada.

Le massif Logan serait celui qui possède la plus grande circonférence sur la Terre. Il compte en effet onze sommets qui émergent d’un bloc colossal de roc et de glace, et s’élèvent tous à plus de 5 000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le mont Logan se situe au centre des monts St Elias qui comptent deux chaînes montagneuses. À l’est, les chaînons de Kluane, dont la hauteur moyenne est de 2 500 mètres d’altitude, sont visibles de la route de Haines et de la route de l’Alaska. À l’ouest, les pics des chaînons escarpés Icefield atteignent en moyenne 5 000 m.

Crédit photo : Gouvernement du Yukon


Refuge faunique

En 1943, le refuge faunique de Kluane a été créé, car les animaux de la région étaient en danger. En effet, jusqu’au début du siècle, ils étaient seulement chassés par les Premières nations pour nourrir leurs familles. Mais petit à petit, les activités de chasse au gros gibier et de trappe sont apparues, et en 1942, les soldats qui construisaient la route de l’Alaska tuaient les animaux pour le « plaisir ».

Les Premières nations se sont ainsi vu interdire l’accès à une portion considérable de leur territoire traditionnel pour la pêche, la chasse et la trappe (le piégeage). Le lien particulier qui les unissait à ces terres s’est donc rompu, ce qui a entraîné d’importantes pertes sur les plans culturel et personnel et les a privés de leur moyen de subsistance.

Après de longues négociations, et grâce à la mise en œuvre de leurs revendications territoriales et à la création du parc national et de la réserve de parc national Kluane, ces autochtones ont recouvré leur droit de pratiquer leurs activités traditionnelles dans le parc et dans les terres avoisinantes du refuge faunique Kluane.

Photo : Mouflons de Dall à Sheep Mountain, parc national Kluane
Crédit photo : Gouvernement du Yukon