Les chapelles du quai

Voyez le circuit Circuit Fil Rouge à Rivière-Ouelle via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

La première chapelle du quai de Rivière-Ouelle

La première chapelle du quai.

Source: Archives de la Cöte-du-Sud

La première chapelle

(Famille Roger Bernier)


La première chapelle

« C’est monsieur John Gregory, agent de département de la Marine et des Pêcheries à Québec et propriétaire de l’hôtel Laurentides qui avait pris l’initiative de construire la petite chapelle. De plus, il hébergeait le curé Michaud afin que celui-ci célèbre une messe tout l’été. À son décès en 1912, John Gregory laisse la chapelle à ses héritiers. Depuis, plusieurs habitants en furent les propriétaires : Narcisse Lemieux en 1915, Antoine C. Taschereau, juge et frère du premier ministre, en 1920, puis le Mouvement de l’Action Catholique qui la déménagea sur un terrain, acheté en 1956, sur la grève… Cette chapelle existe toujours et se trouve sur le terrain du camp Canawish (chemin de la Cinquième-Grève Est) ».

Étude de l’aire patrimoniale de la Pointe-aux-Orignaux, Rivière-Ouelle 2014, p. 29


La première chapelle au camp Canawish

Chapelle de 1898 déménagée au camp Canawish en 1956.
(Ruralys, pour la municipalité de Rivière-Ouelle, 2013)


Le Laurentine House (1898)

«[La chapelle]…était une généreuse initiative de M. John Gregory, le propriétaire du “Laurentine House” ; elle était située un peu plus à l’ouest que l’hôtel et du même côté de la route. On peut même imaginer que c’était un service offert gracieusement par l’hôtel aux touristes qui y séjournaient ainsi qu’aux voyageurs de passage utilisateurs de la traverse Rivière-Ouelle/Pointe-au-Pic. » Rivière Web, juin 2011

Image: (BAnQ, Collection nationale, IQ 1775)


La chapelle de la Pointe-aux-Orignaux

Dans ses chroniques, Arthur Buies écrit, au sujet de la Pointe-aux-Orignaux en 1877 : « Il y a là trois cottages seulement, un hôtel qui n’a pas changé depuis quinze ans, et un hangar où l’on prépare l’anguille qui abonde dans les pêches avoisinantes. […] l’hôtel regorge de monde ; sans se lasser, les mêmes familles y reviennent ».

HUDON, Henri-Paul, Rivière-Ouelle de la Bouteillerie : 3 siècles de vie, 1972, p. 439


Le très populaire Laurentine House

Marius Barbeau avec un groupe de finissants du Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, en excursion à l’hôtel « Laurentine House » près du quai de Rivière-Ouelle. On remarque Marius Barbeau coiffé d’un canotier et portant « le suisse et le ceinturon », Rivière-Ouelle, 4 juin 1903.
(MCC/CMC, 86-1274, collection Hélène Rioux [née Barbeau])


La deuxième chapelle

« Une deuxième chapelle de 27 par 54 pieds a été construite en 1947. Située à l’est de l’hôtel Laurentides, la chapelle Notre-Dame-de-l’Assomption fut agrandie en 1953 par la construction d’une annexe servant de lieu d’hébergement pour le curé desservant. La chapelle estivale est rattachée à la paroisse Notre-Dame-de-Liesse ».

Étude de l’aire patrimoniale de la Pointe-aux-Orignaux, Rivière-Ouelle, 2014, p. 31.

Six biens immobiliers de Rivière-Ouelle sont inscrits au Répertoire du patrimoine culturel du Québec parmi lesquels la chapelle Notre-Dame-de-l’Assomption sur le chemin de l’Anse-des-Mercier, qui est répertoriée, et la petite École Delisle, citée en 2008.

(Fil Rouge présente, à Rivière-Ouelle, un autre panneau qui traite de l’École Delisle.)


La chapelle Notre-Dame-de-l'Assomption (1948)

(Archives de la Côte-du-Sud)


Les deux chapelles

Sur cette photo de la Pointe-aux-Orignaux, les deux chapelles sont visibles.

(Archives de la Côte-du-Sud)


La deuxième chapelle (2003)

Chapelle Notre-Dame-de-l’Assomption. Vue avant, 2003.
(Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2003)


Programme souvenir

Programme souvenir : Bénédiction de la chapelle et de la cloche — 6 août 1950

(Famille Roger Bernier)


Programme souvenir

Programme souvenir : Bénédiction de la chapelle et de la cloche — 6 août 1950

(Famille Roger Bernier)


Programme souvenir

Programme souvenir : Bénédiction de la chapelle et de la cloche — 6 août 1950

(Famille Roger Bernier)


Programme souvenir

Programme souvenir : Bénédiction de la chapelle et de la cloche — 6 août 1950

(Famille Roger Bernier)


40e anniversaire de la chapelle du quai

40e anniversaire — chapelle du quai de Rivière-Ouelle 1988
(Famille Roger Bernier)


40e anniversaire de la chapelle du quai

40e anniversaire — chapelle du quai de Rivière-Ouelle 1988
(Famille Roger Bernier)


Qui est Maurice Proulx?

L’abbé Maurice Proulx a développé une passion pour le cinéma. Le voici avec sa caméra, en 1950. 

«Fils d’agriculteur, Maurice Proulx restera toute sa vie attaché aux métiers de la terre. Devenu prêtre en 1928, il accepte avec plaisir de se spécialiser pour devenir professeur à l’École d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Université Laval). Il étudie d’abord dans cette institution, puis il part faire un doctorat à l’Université Cornell (États-Unis), où un professeur lui fait découvrir la valeur du cinéma comme outil pédagogique».

Source: Le cinéma parlant du Québec.
Photo: Société historique de la Côte-du-Sud.

Une scène filmée par l'abbé Proulx

On aperçoit ici l’abbé Proulx filmant une scène, en 1942.

Source: BAnQ Québec, Fonds ministère de la Culture et des Communications, E6, S7, SS1, P9138

Voyez aussi le film Le bar du Saint-Laurent, filmé par l'abbé Proulx.