Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré

Voyez le circuit Vivre la Côte-de-Beaupré - Excursion patrimoniale via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Le tourisme religieux à Sainte-Anne-de-Beaupré


Sainte Anne et les miracles

C’est dans la seconde moitié du XVIIe siècle qu’auraient commencé les guérisons miraculeuses qui ont fait la renommée de Sainte-Anne-de-Beaupré. En 1658, Louis Guimont, affligé d’une terrible douleur aux reins, aurait été guéri grâce à l’intervention de sainte Anne. Patronne des marins, elle aurait également sauvé nombre d’entre eux de la noyade lors d’un naufrage en 1662. La rumeur des miracles se répand, et dès le début du XVIIIe siècle, la réputation de l’église de Sainte-Anne-de-Beaupré a franchi les frontières de la région de Québec.

Photo : L’intérieur de la Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré (Manon Dumas. Coll. Développement Côte-de-Beaupré)


La Fête de sainte Anne

Chaque année, une neuvaine est dédiée à sainte Anne : cette série de prières qui s’étend sur 9 jours consécutifs attire des dizaines de milliers de pèlerins venus du monde entier. La neuvaine s’achève le 26 juillet avec la fête de sainte Anne. On assiste alors à un défilé et à une bénédiction des malades. Depuis le XVIIe siècle, les Amérindiens sont nombreux à se rendre en pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré. Pendant la neuvaine, on peut souvent apercevoir leurs tentes traditionnelles à proximité de la basilique.

Photo : Une procession à Sainte-Anne-de-Beaupré, au début du 20e siècle (coll. Sanctuaire Sainte-Anne)


Les anciens hôtels

Dès la fin du XIXe siècle, les hôtels se multiplient à Sainte-Anne-de-Beaupré. Le second hôtel Regina, construit tout près de la gare de chemin de fer en 1904, rivalise avec les plus beaux hôtels de Québec. Vers le début du XXe, une multitude d’établissements tels que l’hôtel Champlain, l’hôtel Frontenac, l’hôtel Beaupré et l’hôtel St. Lawrence s’y côtoient. Après une visite de la basilique, les touristes flânent dans les rues alentour pour dénicher des souvenirs tels que les réputées « médailles de la Bonne sainte Anne ». Certains bâtiments qui accueillaient ces hôtels et commerces existent encore aujourd’hui.

Photo : Les anciens hôtels à Sainte-Anne-de-Beaupré (Coll. Sanctuaire Sainte-Anne)