Église de Saint-Ferréol-les-Neiges

Voyez le circuit Vivre la Côte-de-Beaupré - Excursion patrimoniale via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Foresterie et exploitation du bois


Le développement du village de Saint-Ferréol

En plus de l’exploitation forestière, Saint-Ferréol a connu deux étapes importantes dans son développement, toujours en lien avec son patrimoine naturel. Au début du XXe siècle, un barrage est construit à Saint-Ferréol sur la rivière Sainte-Anne au niveau des Sept-Chutes : la centrale hydroélectrique produit ses premiers kilowatts en 1916. Puis, à partir des années 1970, le développement de la station de sports d’hiver du Mont Sainte-Anne entraîne la transformation du village: celui-ci s’agrandit et devient un lieu de villégiature. C’est pourquoi Saint-Ferréol est rebaptisé Saint-Ferréol-les-Neiges en 1969.

Photo : Le barrage de la Québec Power Co. sur la rivière Sainte-Anne, aux Sept-Chutes à Saint-Ferréol (J.W. Michaud, 1949. BANQ E6, S7, S11, P69548-49.)


Le sentier Mestachibo

Le sentier Mestachibo, tronçon du sentier Transcanadien, a été inauguré en 2002. Long de près de 12 km, il a pour point de départ l’église de Saint-Ferréol-les-Neiges et rejoint la chute Jean Larose au pied du Mont Sainte-Anne. Le sentier suit le cours de la rivière Sainte-Anne et la traverse grâce à deux passerelles suspendues de 70 mètres de longueur. Ce sentier mérite bien son nom puisque « mestachibo » signifierait en huron « grande rivière » ou « ayant de nombreuses chutes ».

Photo : La rivière Sainte-Anne du Nord au Sentier Mestachibo (Denis Lachance. Coll. Sentier Mestachibo)