La Grande Ferme

Voyez le circuit Vivre la Côte-de-Beaupré - Excursion patrimoniale via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Monseigneur de Laval


Patrimoine naturel au Cap Tourmente

Le territoire occupé autrefois par la Petite Ferme fut racheté en 1969 par le ministère fédéral de l’Environnement. En 1978, on y crée la Réserve nationale de faune du Cap-Tourmente afin de préserver un patrimoine naturel exceptionnel. Le massif rocheux du Cap-Tourmente abrite en effet plus de 180 espèces d’oiseaux, environ 700 espèces de plantes et une trentaine d’espèces de mammifères. À partir du Cap-Tourmente, l’expression « fleuve-mer » est  utilisée pour désigner le fleuve Saint-Laurent, du fait de sa largeur, de la présence d’eau salée et de la force des marées.

Photo : La Petite Ferme du Cap Tourmente (Coll. Centre de généalogie, des archives et des biens culturels de Château-Richer)


Les oies blanches du Cap Tourmente

Le Cap Tourmente est une escale privilégiée par les Grandes Oies des Neiges lors de leur migration. Elles s’y arrêtent deux fois par an : au printemps, pendant leur traversée vers le Nord pour aller pondre, puis à l’automne, en route vers le Sud où elles passeront l’hiver. Dans les marais du Cap-Tourmente, le mélange d’eau salée et d’eau douce permet à une plante nommée scirpe de se développer : c’est la raison pour laquelle les oies apprécient tant cette halte.

Photo : Oies au Cap Tourmente (Manon Dumas. Coll. Développement Côte-de-Beaupré)


Architecture : les maisons d’esprit français

Les maisons d’esprit français figurent parmi les plus anciennes de la colonie. Construites en maçonnerie de pierre, elles ne sont pas surélevées par rapport au sol. Leur perron n’est pas couvert et leur toit pentu dépasse peu. Le mur d’extrémité qui relie les deux versants de leur toit est appelé pignon : il est souvent revêtu de bardeaux de cèdre.

Photo : Maison d’esprit français (2002. Inventaire du patrimoine bâti de la MRC de La Côte-de-Beaupré)