Rivière, station et industries

Voyez le circuit Saint-Victor | Circuit patrimonial de la MRC Robert-Cliche via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

La gare


Le Sénateur Joseph Bolduc


L'arrivée du train


Le train de passagers


Le train

Au cours des années 1950, on a commencé à déblayer les routes en hiver.

En 1957, on a cessé le transport de passagers par train. De 1957 à 1967, on mettait toutefois à la disposition de quelques passagers des budds: de petites voitures automatiques au diésel. Le transport de marchandises en Beauce, effectué de plus en plus par camion, va s’éteindre complètement entre 1987 et 1994.

Source: Archives C.I.F. de Vallée-Jonction et Musée ferroviaire de Beauce


La voie ferrée

Les rails et les ponts du chemin de fer ont été démantelés en 1992. La voie, qui n’est plus ferrée, est aujourd’hui utilisée par le club Les Aventuriers tout-terrain de la Beauce. Fondé en 1986, le club regroupe plusieurs municipalités de la région et accueille chaque année de nombreux quadistes et amateurs de côtes-à-côtes, aussi amateurs de plein-air et de paysages majestueux. Les sentiers sont entretenus grâce à de nombreux bénévoles. Depuis 2010, une équipe d’agents de surveillance de sentiers a été formée. Le club possède aussi 3 surfaceuses grâce auxquelles il entretient les 185 km de sentiers. Pour protéger et bénir les nombreux amateurs de quads et de côtes-à-côtes, une bénédiction est organisée chaque année.

Source: SUZANNE VEILLEUX


La maison de Siméon Bolduc, petit château de bois

La Station est devenue une banlieue de Saint-Victor. Plus encore, un carrefour. Des gens comme Siméon Bolduc, un frère du forgeron Makel à Capson marié à Marie-Louise Bolduc, la sœur du sénateur, ont quitté le Rang 3 Nord pour s’y installer. Leur maison, construite à la fin du XIXe siècle, est une maison patrimoniale que l’on appelle « notre château de bois », de style Queen Anne, à pignon central, avec cuisine d’été et fournil en arrière. Elle rappelle l’époque victorienne. La maison était éclairée au gaz, et le sous-sol était fait de pierres taillées provenant de la carrière du Sénateur, le frère de madame.

Pour en savoir davantage, nous vous invitons à consulter les 2 panneaux de mémoire, installés à cette adresse entre avril et octobre de chaque année.

Source: Société du Patrimoine de Saint-Victor-de-Beauce


La bricade

Tout près de la maison de Siméon Bolduc de Saint-Victor, était fabriquée de la brique, à partir de la glaise de la rivière Le Bras. D’ailleurs, on en trouve encore dans la rivière. La glaise était moulée et séchée au soleil. Cette brique, produite dans une briquerie, qu’on appelait une bricade, a servi à briqueter l’ancien Séminaire de Saint-Victor, devenu l’Aube Nouvelle, une résidence pour personnes âgées (située au 179, rue du Séminaire, vous l’apercevrez à votre gauche, en montant vers le village). Mais elle a aussi servi à la construction de nombreuses maisons, notamment la maison du forgeron Augustin Bolduc, construite vers 1850.

Source: Société du Patrimoine de Saint-Victor-de-Beauce


La maison Boomtown

Avant de passer au prochain point, remarquez la maison face à l’ancienne gare, située au 172, rue de la Station. Il s’agit d’une maison de style Boomtown. Elle est caractéristique du Far West et elle se démarque par son toit plat et sa façade en mur rideau peu ornementée. Elle appartenait à Odilon Cloutier et c’est là que toutes les transactions de bois et d’animaux se négociaient.

Source: Société du Patrimoine de Saint-Victor-de-Beauce