Première chapelle

Voyez le circuit Saint-Joseph-des-Érables | Circuit de la MRC Robert-Cliche via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Première chapelle

En 1737, Joseph Fleury de la Gorgendière fonda une paroisse sous le vocable de St-Joseph et obtint, de Monseigneur Dosquet, un missionnaire pour sa nouvelle seigneurie.  Il leur fallait un prêtre qui les encourageât dans leur rude existence et leur procurât les secours de la religion.  On vit s’élever une chapelle dans l’enceinte du manoir, sur le côté ouest de la rivière, près de l’écore.  Le fondateur pourvut généreusement cette chapelle d’un calice, d’un ciboire, d’un soleil, d’un Enfant-Jésus et de plusieurs ornements dont l’église se sert encore aujourd’hui.  Sur l’emplacement actuel, on peut y voir la croix qui a été érigée, en 1937, en mémoire de cette chapelle.  C’est 50 ans plus tard, qu’elle fût illuminée.

Source:  Livre « Nos belles des érables »


Curés de 1738 à 1911

Le curé: l'organisateur de la paroisse

Joseph Fleury de la Gorgendière est conscient, dès son arrivée sur les terres de sa seigneurie, qu’une colonisation est seulement possible avec une présence religieuse.  À l’époque, le prêtre, devenait un élément de support moral et spirituel dans la rude tâche qu’était le défrichement d’une terre aussi éloignée de la grande ville.

Sur la demande du nouveau seigneur, un missionnaire est envoyé, en 1737, résidant dans la nouvelle paroisse et desservant notamment les deux autres seigneuries de la Beauce : Saint-François (Beauceville) et Sainte-Marie.  Une petite chapelle est d’ailleurs rapidement construite près de l’actuel pont de Saint-Joseph, en 1738.
Le premier missionnaire résidant est alors le Père François Charpentier, récollet (1737-1743) qui a célébré le premier baptême (1738) ainsi que le premier mariage (1740) et a enterré la première personne décédée (1939) de la seigneurie.

Source: Site web musée virtuel, collection du musée Marius-Barbeau (début du 20ème siècle, 1915)


Messe à l’endroit de la 1ère chapelle

Messe à l’endroit de la 1ère chapelle, organisée dans le cadre du 200ème de Saint-Joseph.

De gauche à droite :
Edouard Lacroix, Mme Lacroix, Jacques Taschereau, Cécile Aubry, Emile Perron.
En arrière: Wilfrid Jacques, organisateur des fêtes du 200e.

Source: Fonds Suzanne Poulin, Marilie Labonté et Isabelle Veilleux, Collection du Musée Marius-Barbeau (1ère moitié du 20ème siècle, 1938) 


Messe à l’endroit de la 1ère chapelle

Messe du 200e anniversaire de Saint-Joseph, à l’emplacement de la 1ère chapelle, construite en 1738.

Source: Fonds Suzanne Poulin,Collection du Musée Marius-Barbeau (1ère moitié du 20ème siècle, 1938)
 


Croix en mémoire de la première chapelle

Croix érigée lors du deuxième centenaire sur le site exact de la première chapelle.

Source: Livre du 250ème (1ère moitié du 20ème siècle, 1938)


Croix de chemin

Il y a deux croix de chemin dans la municipalité.  Elles symbolisent la forte appartenance religieuse du peuple à une certaine époque.

Source: Inconnue


Première chapelle