Place des pionniers

Voyez le circuit Circuit historique de la rue Notre-Dame via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Place des pionniers, 1963

Incendie du 27 novembre 1963 qui détruisit deux imposants bâtiments, dont la boucherie Roy et Frères. Le site est demeuré vacant jusqu'à l'aménagement de la Place des pionniers en 2005.

Source: CART - Fonds Jean-Charles Poulin

Place des pionniers, avant 1963

Sur le site où se trouve actuellement la Place des Pionniers, on y retrouvait deux imposants édifices abritant des commerces ainsi que des logements résidentiels.(s.d.).

Source: Collection François Gamache

Place des pionniers

Place des pionniers
Espace entre le 200 et le 216, rue Notre-Dame Ouest

La Ville de Thetford Mines est née et s’est développée suite aux besoins de l’industrie minière. Cette caractéristique unique a marqué son histoire et sa population.
Avant la découverte de l’amiante en 1876, le territoire actuel de la ville de Thetford Mines demeurait à toute fin pratique inhabité. L’occupation du lieu fut lente à se faire et à l’époque, il n’existait à peu près rien à cet endroit, à l’exception de quelques fermes isolées le long de l’actuelle route 112.

Ce territoire, qui occupait un plateau des Appalaches, se caractérisait par un sol plutôt impropre à l’agriculture et par le peu de routes ou de cours d’eau navigables. En effet, la quasi absence et le mauvais état des chemins limitait l’accès à la région. L’endroit se trouvait à mi-chemin entre Québec et Sherbrooke. Il était donc en dehors du rayonnement des grands centres en plus d’être à l’extérieur du réseau d’échanges associé au fleuve Saint-Laurent et à ses affluents. Il n’y avait donc aucun élément susceptible de justifier la formation d’un noyau urbain à cet endroit.

C’est pourquoi l’arrivée de l’industrie de l’amiante allait bouleverser l’économie de la région et le développement de ce territoire, introduisant un précédent dans l’histoire du Québec. Pour la première fois, une ville naissait en symbiose avec l’industrie minière et se développait grâce à elle. C’est ainsi que la découverte de l’amiante allait permettre l’installation d’une population permanente à cet endroit.

Dès ses débuts, l’expansion des mines provoque le développement accéléré de l’endroit qui allait donner naissance en moins de trente ans à une véritable ville, Thetford Mines. Bien qu’un incendie ravage presque entièrement le village en 1881, tout est reconstruit deux ans plus tard. En 1883, les Thetfordois ont leur premier magasin général, une boulangerie et deux maisons de pension pour accueillir la main d’œuvre saisonnière des mines. Depuis l'incendie qui ravagea les deux imposants bâtiments sur le site en 1963, l'espace est demeuré vacant jusqu'à 2005, alors qu'une initiative de la Ville permet d,aménager ce lieu de mémoire.

La Place des pionniers a donc  été aménagée et inaugurée à l’été 2005, pour rendre hommage à ses premiers habitants. Esquisses des différentes classes de la société thetfordoise à ses débuts, les stèles soulignent de façon symbolique l’importance de leur rôle dans la fondation de la ville. hommes et femmes, contribué à leur manière, à façonner l’identité particulière de Thetford Mines.

À l’été 2011, la Société de généalogie et d’histoire de la région de Thetford Mines, en collaboration avec le Centre d’archives de la région de Thetford, a bonifié d’informations historiques chacun des personnages stylisés représentés dans le parc. La Place des pionniers représente le symbole d’un passé toujours vivant dans le présent. Elle rappelle la contribution de ses premiers citoyens dans l’histoire et le développement de la ville.

Sur le mur de gauche, il est possible d'admirer une magnifique murale réalisée en 2010 par de jeunes du Réseau d'Entraide des Appalaches, supervisée par l'artiste peintre Martine Cloutier. Cette murale s'intitule "Cultivons nos lendemains".