L'hôtel de ville

Voyez le circuit Le Vieux-Terrebonne se raconte via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Présentation de l'hôtel de ville

L’ancien hôtel de ville est construit en 1890, lors du mandat du maire Joseph-Sergius Archambault. Au départ, la façade de l’édifice ne donnait pas sur la rivière des Mille Îles, tel que c’est le cas aujourd’hui, mais plutôt sur la rue Sainte-Marie.

Le bâtiment occupe la salle du conseil et le bureau municipal, mais également la station des pompes, la salle communautaire et un marché public. Installé dans la façade de la rue Sainte-Marie, le marché regroupe plusieurs cultivateurs des environs qui venaient vendre leurs produits frais au village.

Situé tout près de la manufacture Limoges, l’ancien hôtel de ville est l’une des premières victimes de l’incendie de 1922. La ville de Terrebonne n’obtient les fonds nécessaires pour sa reconstruction qu’en 1931.


Contenu audio - L'hôtel de ville


Question #6

QUI A LE PLUS BÉNÉFICIÉ DE LA RECONSTRUCTION DE L’HÔTEL DE VILLE EN 1931?

CHOIX DE RÉPONSES
1) Les Terrebonniens.
2) Les membres du Conseil de la ville.
3) Les commerçants de la place publique.
4) Les chômeurs affectés par la crise économique de 1929.


Contenu audio - Question #6


Réponse et explication - Question #6

BONNE RÉPONSE
4) Les chômeurs affectés par la crise économique de 1929.

Le 29 octobre 1929, la Bourse de New York s’effondre. Les taux exceptionnellement bas des actions poussent les gens à s’en procurer à crédit, désireux de faire du profit lorsque les actions remonteraient. Mais elles ne remontent pas, ce qui plonge les Nord-Américains, puis les Européens dans ce qui sera appelé le Grand Krach Boursier de 1929.

Du jour au lendemain, des dizaines de milliers de gens perdent leurs avoirs et se retrouvent à la rue. Au Québec, la crise aura un impact majeur pendant toute une décennie, alors que le taux de chômage franchit le chiffre record de 27%. Les Terrebonniens n’échapperont pas au sort.

Plusieurs décisions gouvernementales sont prises pour sortir le Québec de cette période noire, dont la Loi du chômage, qui implique un partenariat avec le gouvernement fédéral pour la mise en chantier de divers travaux publics, afin de donner des emplois aux québécois, particulièrement aux pères de familles nombreuses. Plusieurs chômeurs terrebonniens sont affectés à la reconstruction de l’hôtel de ville, qui se termine en 1931.

À cette époque, le gouvernement distribue une aide sous forme de coupons échangeables pour l’alimentation, le logement et l’habillement. À l’automne 1931, trouvant ce système trop rigide et limitatif, le gouvernement libéral de Louis-Alexandre Taschereau remplace alors les coupons par des chèques, ce qui sera la première forme de bien-être social au Québec.

Maintenant, autour de vous se trouve le parc Les Jardins Vitré, sujet de la prochaine question.


Contenu audio - Réponse et explication Question #6


Pourquoi une tour?


Question #7

D’OÙ VIENT L’ORIGINE DU NOM DU PARC LES JARDINS VITRÉ?

CHOIX DE RÉPONSES
1) En l’honneur d’une ville de France.
2) Pour souligner l’ancien propriétaire de ce terrain, monsieur Vitré.
3) Pendant longtemps fut érigée à cet endroit une petite serre vitrée hébergeant un jardin comestible.
4) En l’honneur de l’un des donateurs pour la reconstruction de l’hôtel de ville, monsieur Vitré.


Audio content - Question #7


Réponse et explication - Question #7

BONNE RÉPONSE
1) En l’honneur d’une ville de France.

Depuis 1983, il existe un jumelage entre les villes de Terrebonne et de Vitré (Bretagne), en France. Pour souligner les similitudes entre ces deux communautés, les résidents de Terrebonne et de Vitré se rendent visite et soudent des liens.

Ce parc fut renommé parc « Les Jardins Vitré » en l’honneur du 25e anniversaire du jumelage entre ces deux villes.

 


Audio content - Answer&explanation; - Question #7