La villégiature

Voyez le circuit Le Vieux-Terrebonne se raconte via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Présentation de la villégiature

La villégiature du Vieux-Terrebonne s’amorce progressivement au début du XIXe siècle. Entre 1870 et 1900, deux hôtels ont particulièrement la cote auprès des touristes, soit l’hôtel d’Oscar Dugas sur la rue  Saint-Jean-Baptiste, face à la rue Saint-André, et l’Hôtel du Boulevard (J.-B. Bernardin) sise à l’entrée de l’Île-des-Moulins, face à la place Publique.

Cette dernière est cédée au fils Bernardin (Louis-Théodore) qui construit un tout nouvel hôtel en face. L’hôtel L.-T. Bernardin prend par la suite le nom d’Happy Home Inn et Hôtel des Mille-Îles jusqu’à ce qu’il soit incendié, en 1971.

Pour sa part, l’Hôtel Oscar Dugas est l’un des plus champêtres de la ville, il est d’ailleurs considéré comme un hôtel de première classe par les voyageurs qui y séjournent. De nombreuses diligences longent la rue Saint-Jean-Baptiste à la sortie du pont de Terrebonne pour se diriger vers cet hôtel situé en bordure de la rivière.

L’immeuble est détruit par l’incendie de 1922. Aujourd’hui, une résidence privée est érigée là où se tenait autrefois l’hôtel.


Contenu audio - La villégiature


Question #9

QUEL MOYEN DE TRANSPORT A FAVORISÉ LE DÉVELOPPEMENT DE LA VILLÉGIATURE DU VIEUX-TERREBONNE ?

CHOIX DE RÉPONSES
1) L’autobus.
2) Le train.
3) Les diligences.
4) Le bateau à vapeur.


Contenu audio - Question #9


Réponse et explication - Question #9

BONNE RÉPONSE
4) Le bateau à vapeur.

Avant l’inauguration du chemin de fer Montréal-Québec, en 1879, le bateau à vapeur est l’un des moyens de transport les mieux adaptés pour les Terrebonniens, tant pour le transport des marchandises que celui des voyageurs. Les premiers « steamer » remontent la rivière des Mille Îles (alors appelé Jésus) dès les années 1820.

En 1856, la Société de navigation de Terrebonne inaugure le bateau à vapeur « Terrebonne », pesant 160 tonnes et faisant près de quarante mètres de longueur. Ce dernier assure la liaison quotidienne jusqu’à Montréal. Il dessert également les localités de Lachenaie, Saint-Paul-l’Ermite, L’Assomption, le Bout de l’Île, Varennes et Boucherville.

Sa mise en fonction a grandement contribué au développement du tourisme dans la région de Terrebonne. Un de ses pilotes, le capitaine Louis-Hilarion Roy, était d’ailleurs un Terrebonnien.


Contenu audio - Réponse & explication Question #9