Le Château Masson

Voyez le circuit Le Vieux-Terrebonne se raconte via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Présentation du Château Masson

Le château Masson est le premier nom porté par le majestueux bâtiment du Collège Saint-Sacrement. Lors de la mort de son époux - le seigneur Joseph Masson, tout premier millionnaire québécois - madame Sophie Raymond Masson décide de réaliser un de leurs rêves, soit de faire construire une demeure à la hauteur de leur rang social. Elle fait appel aux services de l’arpenteur-architecte Pierre-Louis Morin et à ceux du maçon Pierre Chapleau pour la réalisation de la construction qui débute en 1848.

À l’origine, les plans du château ne contenaient qu’un seul étage, mais étant donné sa grande étendue – 125 pieds de longueur par 75 pieds de largeur – cela lui donnait une impression d’écrasement. On fait vite de réajuster les plans et d’ajouter un deuxième étage. Une clôture de fer forgé ceinture l’enceinte de l’édifice. Fait de pierres taillées, l’architecture du manoir démontre un souci du détail par les ornements et l’intégration des lignes plus droites.

La famille Masson s’installe au manoir à Noël 1854. À l’époque, sur les huit enfants du couple, trois sont déjà mariés et deux sont à l’étranger où ils poursuivent leurs études. Madame Masson emménage donc avec ses trois plus jeunes enfants et son personnel dans cette immense maison.

Pendant une trentaine d’années, le château Masson est le lieu de rencontres au niveau religieux, mais aussi politique. Très généreuse de sa personne, Sophie Raymond Masson s’implique dans divers projets et œuvres caritatives ou sociales.

Le château sera légué aux Sœurs de la Providence à la mort de la seigneuresse en 1883, à l’âge très honorable pour l’époque de 84 ans. Il sera alors transformé en Hospice de Sainte-Sophie pour dames de la haute société, fonction qu’il conservera pendant quatre ans.

Malheureusement, les Sœurs constatent en 1888 que le legs était devenu plus onéreux que profitable, et décident de rétrocéder le manoir à la succession Masson, si bien que l’endroit reste inhabité pendant près d’une quinzaine d’années. En 1902, le manoir est acheté par les Pères du Très-Saint-Sacrement qui en font un juvénat. Depuis ce temps, le Collège Saint-Sacrement offre une éducation de qualité à la relève.


Contenu audio - Le Château Masson


Question #17

QUEL ÉLÉMENT DE L’ÉDIFICE FUT CONSTRUIT LORS D’UN AGRANDISSEMENT IMPORTANT EN 1912?

CHOIX DE RÉPONSES
1) un gymnase double.
2) Une infirmerie.
3) Un plus grand dortoir.
4) Une chapelle.


Contenu audio - Question #17


Réponse et explication - Question #17

BONNE RÉPONSE
4) Une chapelle.

La construction de la chapelle de style romano-gothique a débuté en 1912 sous les travaux de l’architecte Charles Bernier. Elle contient une nef de 65 pieds de longueur, partagée en trois travées. La première bénédiction eut lieu le 8 septembre 1913, alors qu’aucune décoration n’est encore élaborée dans la chapelle qui porte le nom de Saint-Tharcisius. Il faudra attendre quatre ans avant le début des travaux de décoration.

Sa conception, quant à elle, a nécessité sept ans, et est l’œuvre des célèbres artistes Toussaint-Xénophon Renaud et Georges Delfosse. Elle figure parmi l’une des plus belles chapelles au pays, notamment en raison de la qualité des œuvres d’arts qui s’y trouvent. On y observe d’ailleurs le buste du père Eymard, sculpté par Auguste Rodin.
Elle fut restaurée en 2007.

Aujourd’hui, elle est le lieu de nombreux événements tels que des concerts, des mariages et des conférences, entre autres.


Contenu audio - Réponse & explication Question #17


Question #18

COMBIEN D’ŒUVRES DE GEORGE DELFOSSE SONT EXPOSÉES À L’INTÉRIEUR DE LA CHAPELLE?

CHOIX DE RÉPONSES
1) Trois œuvres différentes.
2) Une dizaine de sculptures.
3) Une quarantaine d’œuvres différentes.
4) Une centaine de portraits religieux.


Contenu audio - Question #18


Réponse et explication - Question #18

BONNE RÉPONSE
3) Près de quarante œuvres.

À l’intérieur, on retrouve plusieurs œuvres de l’artiste québécois George Delfosse, soit vingt-quatre tableaux en marbre, six statues d’anges et une dizaine de portraits de personnages religieux. Il est alors un artiste qui acquiert de plus en plus de popularité.

Peintre, dessinateur, illustrateur, portraitiste et professeur de dessin, Delfosse a laissé des héritages au cœur de plusieurs formes d’arts québécois. Né à Mascouche le 8 décembre 1869, il meurt à Montréal le 22 décembre 1939. Deux rues de Terrebonne et de Mascouche rendent d’ailleurs hommage à l’artiste.


Contenu audio - Réponse & explication Question #18


La pierre du Manoir Masson