Le parc Masson

Voyez le circuit Le Vieux-Terrebonne se raconte via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Présentation du Parc Masson

Certains le nomment le « Parc des canards », car dans les années 1970-80, monsieur Lachapelle, un résident de Terrebonne bien connu à son époque, y amenait ses canards pour y passer la saison estivale; d’ailleurs la « parade » qui servait à déplacer les canards entre le bassin de l’écluse et la résidence de la rue Laurier était culturellement mémorable. Le parc, qui a fêté son centenaire en 2011, est le plus ancien parc municipal de Terrebonne.

Rappelons qu’en 1739, le seigneur Louis Lepage de Sainte-Claire, propriétaire de ce terrain, le vend à une société dirigée par Paul-Alexandre d’Ailleboust de Cuisy, qui exploite le moulin à scie de l’île. Le lot retourne au seigneur à la suite d’un litige. En 1744, Lepage concède le terrain à Agathe Limoges, mais vers 1755, le seigneur Louis de Chapt de Lacorne (depuis 1745) reprend le terrain et en fait son domaine seigneurial, où il y construit son manoir seigneurial.

Un siècle plus tard, madame Masson érige son château Masson et achète le terrain en face. Elle y démolit les édifices du terrain pour le transformer en parc privé. À travers un aménagement paysager délicat se retrouvent trois kiosques (des gloriettes); les deux plus petites sont d’origine, bien que partiellement restaurées.

Dans son testament, madame Masson précise dans le legs de ses propriétés à son fils Louis-François-Rodrigue que le parc Masson doit être conservé dans l’état actuel pour être offert au public et qu’aucune construction n’est permise ultérieurement et ce, pour tous les futurs propriétaires qui acquerront le terrain. Aucune clôture de plus de trois pieds de hauteur ne peut encadrer le terrain. La construction de nouvelles gloriettes identiques à celles existantes est par contre autorisée.

Après le décès de Rodrigue Masson, le terrain est offert à la Ville pour 50% de sa valeur. Le maire Ernest-Séraphin Mathieu l’achète pour la somme de 1000$ en 1911 afin d’en faire le premier parc municipal. Les clauses concernant la vocation du site sont toujours en vigueur. Depuis, il est un lieu de détente et de rassemblement pour les citoyens et les touristes.


Contenu audio - Le Parc Masson


Question #19

QUE REPRÉSENTENT LES DEUX GLORIETTES SUBSISTANTES DU PARC?

CHOIX DE RÉPONSES
1) Une gloriette pour le seigneur Joseph Masson et une gloriette pour sa femme, Sophie Masson.
2) Les extrémités de l’ancien manoir autrefois érigé sur le terrain.
3) Les deux gloriettes représentent le moulin à farine et le moulin à scie de l’île-des-Moulins.
4) Les deux anciennes granges construites avant que Madame Masson devienne propriétaire du terrain.


Contenu audio - Question #19


Réponse et explication - Question #19

BONNE RÉPONSE
2) Les extrémités de l’ancien manoir autrefois érigé sur le terrain.

Vers 1755-56, le seigneur Louis de Lacorne fait construire son manoir seigneurial en pierres sur ce terrain. Par la suite, plusieurs seigneurs vont acquérir la seigneurie et habiter dans ce manoir. Par contre, lorsque Sophie Masson, devenue veuve, s’installe au Manoir Masson en 1854, elle fait démolir le vieux manoir pour y installer un parc privé, permettant ainsi une vue dégagée sur les moulins seigneuriaux de l’Île-des-Moulins.

 


Contenu audio - Réponse & explication Question #19