Maison Robertson

Voyez le circuit Circuit patrimonial sur les traces Ilnu via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Maison Robertson


Maison Robertson et le commerce des fourrures

Affiche du commerce des fourrures de la famille Robertson

Maison Robertson

La maison de la Famille Robertson a oeuvré dans le commerce des fourrures sur plus de six générations et ça continue. La bâtisse a subit plusieurs transformation pour en arrivée maintenant en une superbe Auberge pour les touristes. 

Centre d'interprétation de la fourrures

Un poste de traite est installé à l'intérieur de la maison de la famille Robertson et devint aussi le départ d'un Club de chasse et pêche très prisé. 

La maison Robertson au fils du temps

La maison s'est agrandi graduellement afin de s'adapter aux différentes utilisations. il fut un temps où il y avait même un élevage de visons à l'arrière de la maison.

LA MAISON ROBERTSON (Mitshuap Robertson)

La maison Robertson a été construite en 1898 et sert au commerce des fourrures (ushikaia).

En 1902, Méridé Robertson y établit son commerce, paie les chasseurs-trappeurs (kanatuhuta-katishulakanitsheta) pour la fourrure (ushikai) qu'ils apportent et fait crédit (mashinaimueu) aux Pekuakamiulnuatsh.

Six générations (Kutuasht aianishkatsh) se succèderont à la barre de Robertson et fils (Robertson mahk ukussa) (Robertson and son). En 1935, un club de chasse voit le jour sur le territoire (Nitassinan), et la petite salle à manger (mitshishutshuapiss) de la maison Robertson accueille les clients du club jusqu'en 1955.

Délaissée pendant quelques années, la maison Robertson abrite de 1995 à 2005 un Centre d'interprétation de la fourrure (ushikai) foisonnant d'objets d'époque transmis précieusement par la famille (peikutenu).

En décembre (pishimuss) 2007, après des rénovations majeures, la maison devient l'Auberge Maison Robertson, conserve son cachet d'époque et présente des oeuvres d'artistes et d'artisans de la communauté (ka atusseshtika ilnu-atusseunilu).

L'Auberge s'est mérité le prix «coup de coeur» ( mishta-kaniutsh)  lors des grands prix du tourisme (maniteua) en 2008.