Cimetière et Église anglican

Voyez le circuit Circuit patrimonial sur les traces Ilnu via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Église Anglicane


Église Anglicane

L'église anglicane présente à Mashteuiatsh dès 1893. Elle fut fréquentée par les familles Cries jusqu'en 1963 où elle fut désacralisée. En 1966, elle fut démolie. L'église était située sur les terres de la famille Robertson, sur les bords de la rue Mahikan, juste après la voie ferrée.


Cemetery

The Anglcican cemetery consecrated in 1898 is located a few meters from the back of the church. In 1981, a project allows to trace the Anglican registers and to located and identify the crosses and epitaphs present in the cemetery.

ÉGLISE ET CIMETIÈRE ANGLICAN (Aiamiheutshuap akalishau)

À la fin des années 1880, des familles cries de religion anglicane, principalement du lac Mistassini (Mistassini-shakahikan), descendent (nashipeuatsh) passer l'été près du lac Saint-Jean (Pekuakami). Quelques familles (pisse peikutenuatsh) s'établiront à Pointe-Bleue.

«Il y avait quelques protestants qui venaient l'été, de Misatassini, les indiens de Mistassini, ils venaient ici à Pointe-Bleue.» (aîné de Mashteuiatsh).

Suite à une visite, le Révérend H.C.Stuart en 1889, entreprend les démarches pour la construction d'une église anglicane (aiamiheutshuap akalishau). La collecte est difficile et le Révérend participe de ses propres finances pour réaliser le projet. L'église, située sur les lots de la famille Robertson, est consacrée trois ans (nisht pipuna)  plus tard que planifié, soit le 12 (shetan-pishim) juillet 1893. L'Église anglicane est présente dans la communauté (ilnussihtsh) de 1892 à 1966.

« L'Église protestante qu'on appelait « la Mitaine» oui, j'ai entendu parler de ça. Elle était située l'autre bord du chemin de fer.» (aîné de Mashteuiatsh).

L'église qui pouvait accueillir 200 personnes (auenitshenatsh), se situait près du cimetière anglican actuel. La fréquentation des fidèles de la mission anglicane varie considérablement d'une année à l'autre (taht pipuna). Ils sont près d'une centaine dans les missions de 1934 à 1936. Après ces années, leur nombre décroît à une vingtaine de fidèles en 1943.

Malgré ce déclin, l'Église anglicane fait la demande, en 1946, d'agrandir le cimetière entre le lot de la chapelle (aiamiheutshuapiss) et du cimetière (likuashkan) existant. Bien que la demande soit approuvée, l'agrandissement du cimetière ne sera jamais réalisé (apu nita tutakanitsh).

Cette demande est en fait la dernière action prise par l'Église anglicane, abandonnée en 1956, la désacralisation aura lieu le 10 (nissi-pishim) mai 1963. C'est en 1966 que l'église est démolie par quelques membres de la communauté anglicane.

LE CIMETIÈRE ANGLICAN (Likuashkan akalishau)

Le cimetière anglican consacré en 1898 est situé à quelques mètres de l'arrière de l'église. En 1981, un projet permet de retracer les registres anglicans et de localiser et identifier les croix (tshipiatik) et épitaphes présentent dans le cimetière (likuashkan).

«...dans le champs, il y avait un cimetière, il doit être encore identifié ça, parce qu'à ma connaissance, v'là quatre ans, ils ont été rénovés ça un peu.» (aîné de Mashteuiatsh).

En octobre (uashtessiu-pishim) 2004, la Société Makivik procède au dévoilement (uapahtaliueuatsh) d'un monument Inukshuk en souvenir des sépultures inuits présentes dans le cimetière. Dans les années 1950, des Inuits atteints de tuberculose étaient hospitalisés (pitahakanuatsh akushiutshuapihtsh) au Sanatorium de Roberval, malheureusement  à leur décès, leur corps ne pouvait être retourné à leur domicile au Nunavik.