Magasin La Baie d'Hudson

Voyez le circuit Circuit patrimonial sur les traces Ilnu via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

La Baie d'Hudson


Nouveau bâtiment de la Baie d'Hudson

On construit en 1965, un nouveau bâtiment rappelant le tout premier. Celui à deux étages est en opération durant la construction de ce magasin. Cet édifice est toujours présent à Mashteuiatsh, mais ses jours son comptés.

Les deux bâtiments de la Baie d'Hudson

Les deux magasins avant la démolition du premier situé sur le bord du chemin. Encore aujourd'hui, la bâtisse existe mais seul le bureau de poste y opère encore en 2016.


L'intérieur du magasin de la Baie d'Hudson

Le magasin offrait non seulement des objets pour les trappeurs et chasseurs mais aussi, ce qui était utile à la vie dans la communauté. Il en fut ainsi jusqu' à sa fermeture en 1980 après 115 ans d'opération à Pointe-Bleue.


LE MAGASIN ( Atauitshuap) LA BAIE D'HUDSON

En 1831, la Compagnie de la Baie d'Hudson détient le monopole du commerce des fourrures (upiuia) dans la région. Elle exploite des postes de traite à Chicoutimi, à Métabetchouan, et sur l'Ashuapmushuan. Elle récolte la fourrure (upiuia) à divers endroits sur le territoire (mishue tshitassinu) des Pekuakamiulnuatsh.

Pour une quinzaine de jours en été, (nipin) les Pekuakamiulnuatsh convergent en canot (Ut) vers Métabetchouan, ils viennent vendre (petsh ataueuatsh) leurs fourrures (upiuia) au comptoir de traite et assister aux activités de la mission pour la fête de Saint-Pierre (Tshitshitua Piel) le 29 juin (uapikun-pishim). Ensuite, les familles (peikutenuatsh) repartent le long du Pekuakami, parcourant le Lac Saint-Jean (Pekuakami) en petits groupes.

Au fil du temps, les Pekuakamiulnuatsh délaissent (nikatamuatsh) peu à peu Métabetchouan pour Pointe-Bleue (Pekuakamihtsh) et en 1866 la compagnie de la Baie-D'Hudson veut s'installer dans la réserve (ui apita ilnussihtsh) devenue un centre d'activité économique important. La même année, elle construit un hangar et loue une maison dans la réserve.

En 1867, la Baie d'Hudson obtient du gouvernement (Tshishe utshimau) la permission de construire un magasin (atauitshuap) à Pointe-Bleue et loue un terrain au Conseil de bande. Le premier magasin (Nishtam atauitshuap) est plat, bâti en bois rond, éloigné du chemin et orienté vers le lac pour accueillir les bateaux. Il n'y a pas d'étage, mais les nombreuses tablettes contiennent un peu de linge (matshinisha), de la farine (lushkuhau) et de la graisse (kie pimi).

Tommy Ross et R.Skeen, des coureurs des bois (kapapamipahtata minashkuahtsh), sont nommés (uilakanuatsh) responsables (kanikanapishtaka) pour la compagnie de la Baie d'Hudson qui exploitera son commerce à la même place pendant 115 ans.
Finalement, la compagnie cesse (pulu) toutes ses activités à Mashteuiatsh en 1980.
 

Découvertes archéologiques

Pièce archéologique, une hache datant de 5 000 à 6 000 ans 

Site archéologique

Site des fouilles archéologiques sur le lieu même du magasin de la Baie d'Hudson

Découvertes archéologiques

En août 2017, des découvertes archéologiques importantes ont été faites lors des travaux de démolition du bâtiment situé au 1824, rue Ouiatchouan ( Ancienne épicerie Axep et bien avant, le magasin de la Baie d'Hudson), à Mashteuiatsh.

Divers objets qui témoignent de nombreuses occupations sur le site, dont une hache datant de 5 000 à 6 000 ans, ont été découverts. 

Selon l'archéologue attitré au dossier, Érik Langevin, la hache est dans un très bon état de conservation et il est possible que d'autres objets se trouvent sur le site. 

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan a annoncé la poursuite des fouilles par le déploiement, au cours des prochaines semaines, d'un véritable site de fouilles archéologiques aux abords du lac, sur la pointe de Mashteuiatsh. Les travaux qui y seront effectués seront accessibles pour la population. 

Les artefacts trouvés ont été confiés au Musée amérindien de Mahsteuiatsh.