Ex-maison de Jules Mouton

Voyez le circuit Freetown, le quartier de la liberté via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Ex-maison de Jules Mouton, au 814 rue Vermilion est

La maison de style Victorien du 814, Vermilion Street, date de 1897. Elle a d'abord appartenu à Jules J. Mouton. Au moment de sa construction, cette maison était entourée de terres agricoles.

Jules J. Mouton (né en 1857 – décédé en 1932)  a été un membre influent de la famille blanche des Mouton et de la communauté des affaires du temps de la jeune municipalité de Lafayette. Son grand–père, Charles Homer Mouton, était le frère du Gouverneur Alexandre Mouton, l'ancien propriétaire des terrains de l'île, "l'île" étant une expression locale utilisée pour signifier les terrains non marécageux du secteur. Monsieur Mouton possédait aussi une "habitation", un lieu où on logeait et faisait travailler les gens de couleurs. Son habitation était située pas très loin de l’aéroport actuel de Lafayette.

Le père de Jules, Charles Eraste Mouton, était capitaine d’infanterie dans l’armée sudiste des Confédérés, avocat dans la paroisse de Lafayette et juge du 16e district de la cour de l’État de Louisiane. Jules, lui, était un commerçant d’affaires. À l'époque où il a construit sa résidence du 814 rue Vermilion, il était un planteur de canne-à-sucre. Tout le terrain était cultivé en canne-à-sucre. 

En 1893, Jules Mouton était un membre de Lafayette Business Men’s Association qui avait été formé pour développer une raffinerie de sucre, une centrale électrique, un système d’eau, une usine de coton et un system de rail municipal. En 1898, la compagnie Lafayette Sugar Refinery Co. Ltd, débutait sa production. Localisée où le chemin de fer passe sur les terres de l’ancienne habitation de l’Île Copal, cette raffinerie était l’une des plus grosses en Louisiane.

Cette demeure  est aujourd’hui recouverte de vinyle et elle est assise sur des briques. Le toit est couvert de métal. Les éléments en dentelle de style victorien sont toujours présents autour de la pleine galerie et du perron. Des portes françaises et des fenêtres en bois ornent encore l’entrée principale. Le bâtiment retient l’intégrité des matériaux originaux, en rapport avec le site et les maisons des environs.


Jardin Communautaire

Jardin Communautaire de Freetown


Le chemin de Fer

L'événement le plus important pour le développement économique de Vermilionville à la fin du XIXe siècle a été l’arrivée du chemin de fer. En 1880, on inaugura le service ferroviaire entre Lafayette et la Nouvelle-Orléans et, en l’espace de deux ans, les voyageurs partant de Lafayette pouvaient atteindre San Francisco.

L'importance de la venue du chemin de fer à Vermilionville (Lafayette) ne peut être sous-estimée. Son efficacité dans le domaine du transport a révolutionné le déplacement des personnes et des marchandises, de même qu’il a révolutionné (comme son auxiliaire, le télégraphe) le domaine des communications.

L'achèvement des connexions ferroviaires vers Houston et Alexandrie, et ultérieurement vers Bâton Rouge, sont les premiers signes de la transformation de la ville en un pôle urbain. Vermilionville, renommée Lafayette en 1884, devint le pôle du transport pour le Sud-ouest de la Louisiane.

Ile Copal 1865 FR

Voici une carte géographique du centre-ville de Lafayette et du quartier de Freetown comme partie de la plantation et l'habitation Île Copal en 1865.