Maison du premier maire du canton

Voyez le circuit Circuit du Vieux Magog via l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iPhone/iPad

Maison Samuel Hoyt II


Maison Hoyt

Cette photo représenterait le premier maire du Township de Magog, Samuel Hoyt jr. accompagné de son épouse – Le Reflet. Société d’histoire de Magog

En 1855, l'Acte des municipalités et des chemins du Bas-Canada permet au nouveau township de revendiquer un statut de municipalité de canton. C'est dans ce contexte que se tient la première élection de la municipalité.

Mais attention, ce ne sont pas tous les citoyens qui ont eu le droit de voter. La nouvelle loi est précise à ce sujet:

"Aucune personne n'aura droit de voter à l'élection des membres du conseil local à moins qu'elle ne soit de sexe masculin, âgée de vingt et un ans accomplis, sujet de Sa Majesté de naissance ou naturalisée, ni à moins [qu'elle soit propriétaire] ou qu'elle n'ait un bien-fonds de la valeur annuelle d'au moins cinq louis (...)" (Acte des municipalités et chemins dans Statuts de la Province du Canada, 18 Victoria, 1855, p. 424).

La loi stipule que, lors du scrutin, les électeurs choisissent sept personnes pour former le conseil local. Par la suite, les membres de ce conseil local choisissent entre eux celui qui occupera le poste de maire.

John Peters

John Peters à son bureau de la Domion Textile, vers 1918 (Photographe inconnu, fonds Bibliothèque Memphrémagog, coll. SHM)

Après Hoyt, les Peters habitent la maison à partir de 1895. La maison remarquablement bien entretenue reste dans la famille Peters pendant plus de 70 ans.

Maison Drew

En poursuivant votre chemin, admirez au passage la maison située au 204-206, rue des Pins. En 1898-1899, la veuve de M. Lavinus K. Drew fait construire cette maison de style néo-Queen Anne.

Inspiré des châteaux de la campagne anglaise du 18e siècle, le style néo-Queen Anne est en vogue au Québec de 1885 à 1910 et nous aurons l’occasion de reparler de ce style.