Dès 1830, à l'âge de 16 ans, George Gale arrive à Stanstead au Canada pour la première fois, en compagnie de ses parents. Plus tard, après avoir acquis la formation de "constructeur de moulins" aux États-Unis, il revient au Canada, à Barnston.

En 1847, il rencontre Dorothy Davis de Stanstead, celle qui deviendra son épouse. Le couple donne naissance à quatre enfants, dont deux seulement survivront (Aldebert et Francis). Ses fils deviendront plus tard des hommes d’affaires très influents.

En 1848, c'est le début de l'époque de la ruée vers l’or en Californie... et la frénésie du "Far West" se répand rapidement à travers l'Amérique. George Gale se laisse tenter et se rend en Californie dès 1849.

En 1854, Gale revient s'établir à Barnston. Il achète ensuite une terre à Waterville (Smith’s Mills à l'époque). Entre 1868 et 1869, il construit aussi des ponts sur la rivière Tomifobia, un autre à Waterville et répare le pont qui relie Rock Island et Derby Line.

Il aime le milieu du commerce. Il possède des maisons, mais aussi des industries comme une tannerie. Il achète et revend certains commerces et des propriétés. Il devient aussi le copropriétaire d'un barrage près de la frontière Canada-États-Unis avec ses deux fils en 1890.

Il posséde à Waterville à l'époque un territoire de 700 acres.

George Gale meurt le 26 janvier 1892. Il est enterré dans le cimetière de l’église Unie de Waterville. Sa femme meurt le 10 avril 1892 à l’âge de 76 ans.

Francis G. Gale, qui a hérité de la compagnie George Gale & Sons Factory, vend la compagnie en 1914 à des intérêts américains. Les locaux sont repris par la Johnson Woolen Mills qui se spécialise dans le tissage et le cardage de la laine. Le bâtiment sera démoli définitivement en 1945 en raison d’un incendie.  De nos jours, il ne reste que le château d’eau qui témoigne du passage de la George Gale & Sons Factory. 
 

Source : CHANNEL, Leonard S. History of Compton county 1672-1896. Cookshire, 1896, 289 p.

L'auteur est l’un des premiers à avoir fait une histoire du comté de Compton, incluant Waterville (Université de Sherbrooke).