Cécile Dessaint-Veilleux naît en 1904 à Kingscroft, d’un père canadien-français et d’une mère suédoise. Elle décède en 2001 à l’âge de 96 ans et est inhumée au cimetière de Kingscroft.

Cécile Dessaint épouse Josaphat Veilleux le 4 juin 1930 à l’église Saint-Wilfrid de Kingscroft. 6 garçons et 5 filles naîtront de cette union.

Cette femme est reconnue pour son énergie, ses multiples habiletés manuelles et son tempérament entreprenant. Quand son mari commence à travailler à la construction de ponts pour le gouvernement, à la fin des années 1940, c’est elle qui porte avec ses onze enfants la responsabilité de s’occuper de  la ferme familiale. Tout le monde devait s’impliquer dans ces tâches et cette collaboration a créé un esprit d’entraide familiale. Madame Veilleux cousait aussi  les vêtements de ses enfants et tricotait les bas, les camisoles, les chandails et les mitaines. Cécile Dessaint-Veilleux n’avait pas peur de l’ouvrage. Elle cuisait son pain et mettait en conserve les produits du jardin, les viandes et tout ce qui pouvait constituer des réserves pour les périodes où la production diminuait dans les champs. Elle cultivait, tondait les moutons, fabriquait son savon. Quand Josaphat achète leur première automobile, en 1947, elle commence à se rendre au marché pour vendre la production de sirop, sucre et tire d’érable.

Madame Veilleux faisait également partie des Filles d’Isabelle, le pendant féminin des Chevaliers de Colomb. En 1980, Josaphat et Cécile célèbrent leur 50e anniversaire de mariage. Josephat décède en 1989 et Cécile en 2001. Encore aujourd’hui sa famille demeure sur les terres familiales. En 2012, on compte de nombreux descendants auxquels elle a légué ses valeurs et sa fierté: 11 enfants, 36 petits-enfants, 79 arrière-petits-enfants et 26 arrière-arrière-petits-enfants. Les Veilleux ne sont pas sur le point de s’éteindre!

Source : notes de recherche, Anne Dansereau