Descendante d'une lignée de commerçants prospères, Jeanne Bachand était toute disposée à restée dans l'imaginaire collectif des gens de Coaticook. Elle a laissé ses traces autant dans les annales de l'opéra que dans celles de la ville.
Elle épouse, en 1920, Adélard Dupuis. Le couple aura un seul enfant, une fille du nom de Marguerite.

Elle a été très rapidement initiée à la musique dans sa jeunesse en étudiant au couvent des Soeurs de la Présentation de Marie.

En plus d'avoir fait les plus grandes salles de spectacles du Québec avec sa voix et son talent, elle a donné un grand coup de main aux institutions musicales de Coaticook. Elle a été la tête d'affiche de l'Union Musicale de Coaticook durant de nombreuses années pour devenir la chanteuse connue nationalement.

Dans les années 20, elle s'est illustrée à l'Opera House de Coaticook, elle s'illustre au sein de plusieurs opéras et de théâtres et elle organise, chez elle, plusieurs «Garden Parties» pour amasser des fonds destinées à des organimes de la région.
Celui-ci est d'ailleurs très important dans la région. Avec son magasin général, son garage et son mandat à la mairie de Coaticook, il est un pilier de l'histoire de la municipalité. En 1936, il mérite la médaille des Affaires étrangères pour son engagement dans sa société.

Jeanne Bachand prendra les rênes du magasin familial durant quelques années pour, par la suite, passer le flambeau à sa propre fille qui fermera boutique en 1960.