Il fut un temps où le lot de terre du 629 et 631 Jefferson, qui a jadis appartenu à Jean Mouton, se trouvait à l’extrémité du village. Ce terrain, situé au coin des rues Jefferson et Principale, était plutôt petit pour loger deux immeubles, considérant qu'il ne mesure que 96 pieds (29 mètres).

C’était autrefois un secteur résidentiel, mais c’est devenu une partie de la zone commerciale du village de Vermilionville, quand celui-ci a pris de l’ampleur et est devenu la ville de Lafayette.

La devanture des deux maisons a été convertie en commerces, alors que des gens vivaient à l’arrière. Les deux maisons sont devenues la propriété des Grado en 1923. Malgré qu’il y ait eu plusieurs commerces durant cette période, les propriétaires ont ajouté une rallonge en brique pour abriter Le Café, sur la rue Jefferson (en 1946), et le restaurant bien connu Blair House, sur la rue Principale (pendant les années 1950).

Des fenêtres du salon arrière, les Grado partageaient une ruelle avec le Théâtre Jefferson voisin. Cette salle de cinéma a été démolie pendant les années 70. Les stars de Hollywood devaient passer dans la ruelle avant de franchir l’entrée des artistes, lors de leurs tournées promotionnelles de célébrités. Les Grado pouvaient bien à leur aise admirer ces vedettes, ou les personnalités qui accompagnaient le tout aussi célèbre Cousin Dudley LeBlanc et sa caravane de Hadacol. Dans la ruelle, on a aussi pu voir défiler Bob Hope, Lucille Ball, Mickey Rooney, Roy Rogers, etc. Ces célébrités logeaient un peu plus loin, à l’Hôtel Gordon.

Le bâtiment Grado est maintenant la demeure d’un bon restaurant : Pamplonas Tapas.