Vous êtes maintenant au cœur économique du développement de Lafayette, lorsque le secteur commercial se déplaça de la Grand Rue (Main Street) jusqu’au carrefour des rues Jefferson et Vermilion. Ce coin de rue incarne le rêve de Jean Mouton, qui a créé les lots de la Vieille Corporation de Vermilionville, et dont le premier lopin de terre a été donné pour la construction de la Cathédrale Saint-Jean l’Évangéliste.

C’est ici que l’histoire de Lafayette prend son envol : l’hôtel Gordon avec son Buckhorn Bar, à côté du Théâtre Jefferson qui fut démoli dans les années 1970, la tour de la First National Bank de Lafayette, la façade avec sculpture des locaux du Centre des Arts d’Acadiana (ACA), le bar Antlers fréquenté par les étudiants du Southwestern Industrial Institute of Louisiana (transformé en University of Southwestern Louisiana, et maintenant l’Université de Louisiane à Lafayette) pendant plusieurs decennies. 

L’édifice Moss, qui abrite maintenant une firme d’avocat, a été pendant longtemps une pharmacie, où beaucoup de leaders de la communauté ont travaillé dans leur jeunesse. C’est au deuxième étage qu’eut lieu la première rencontre du Jury de Police de la nouvelle paroisse de Lafayette. En 1900, P.E. «Pa» Davis  y a ouvert son commerce, qu’il a ensuite loué au Dr Moss. Ce docteur est le fondateur du scoutisme en Acadiana, et a aussi introduit le concept de Soda Fountain, avec son comptoir et ses chaises pivotantes. Un soda se vendait 0,05 $ (cinq sous) ! Beaucoup de célébrités qui logeaient en face, à l’Hôtel Gordon, ont passé leurs après-midis au comptoir de la pharmacie. C’était le rendez-vous des étudiants et des gens d’affaires de Lafayette.