Tout comme les Cris, plusieurs nouveaux habitants de Chibougamau apprécient la liberté et la beauté des paysages nordiques, comme en témoigne Alfreda Beaudouin à propos d’elle et de son mari Lévis.

«Jusqu’à date, il est heureux dans ce pays-là. La pêche, la chasse. Puis il part souvent le dimanche avec notre Claude Talbot. Ils s’en vont à la pêche puis ils sont heureux comme de rois. Puis pour Lévis, c’était ça. J’ai découvert ça après, l’amour de la forêt. L’amour du bois, c’était extraordinaire.»
– Alfreda Beaudouin
De ressources et de vaillance, Mémoire de la génération pionnière du Nord-du-Québec