En 1737, Joseph Fleury de la Gorgendière fonda une paroisse sous le vocable de St-Joseph et obtint, de Monseigneur Dosquet, un missionnaire pour sa nouvelle seigneurie.  Il leur fallait un prêtre qui les encourageât dans leur rude existence et leur procurât les secours de la religion.  On vit s’élever une chapelle dans l’enceinte du manoir, sur le côté ouest de la rivière, près de l’écore.  Le fondateur pourvut généreusement cette chapelle d’un calice, d’un ciboire, d’un soleil, d’un Enfant-Jésus et de plusieurs ornements dont l’église se sert encore aujourd’hui.  Sur l’emplacement actuel, on peut y voir la croix qui a été érigée, en 1937, en mémoire de cette chapelle.  C’est 50 ans plus tard, qu’elle fût illuminée.

Source:  Livre « Nos belles des érables »