Protéger et promouvoir la culture (ilnu-aitun) reste une grande priorité des Ilnuatsh. La communauté (Ilnussihtsh) se dote d'une Société d'Histoire et d'archéologie ainsi que d'un musée (kakanuelitakanitshuap).

En 1977, le musée voit le jour dans l'ancien édifice des Oblats (ueshkatsh uihtshuau kauapikueshatsh). Il y sera six ans (kutuass pipuna) et accueillera plus de 20 000 visiteurs (maniteuatsh) par année, donc les espaces deviendront vite trop petits (apishashu).

En 1983, le musée s'installe dans sa nouvelle bâtisse (ussi-mitshuap) construite à droite du vieux presbytère (tshiash kauapikueshiutshuap). L'architecture est inspirée d'une tente (apikuashun) pour sa volumétrie. Sur la façade, on retrouve des motifs répertoriés par l'anthropologue Speck. Ils seront reproduits sur diverses constructions (manukashuna) dans la communauté (ilnussihtsh).

De nouveau à l'étroit, on agrandit en 1998. Une boutique, une agora, une réserve, un atelier et une salle d'exposition temporaire sont ajoutés. De plus, une salle polyvalente ainsi qu'un espace de bureau sont aussi ajoutés. La référence aux tentes est conservée dans les nouvelles structures (ussi-mitshuapa).

Le musée n'est pas seulement un lieu de conservation et d'exposition, il est également aujourd'hui (kashikatsh) un espace de culture (ilnu-aitun) vivante, un lieu de rassemblement (natshishkatunanun) à plusieurs niveaux.