La date à laquelle la colonisation de Rivière-aux-Canards a commencé n'est pas connue exactement. Cependant, le recensement de 1686 mentionnait déjà 57 personnes vivant dans cette région. Elle comprenait 21 établissements s'étendant jusqu'à Upper Dyke, Brooklyn Street, Gibson Woods et Starr's Point.

Au premier plan, se trouve l'ancien village de Rivière-des-Vieux-Habitants qui s'étend de la rivière Pereau à la rivière de la Vieille-Habitation. Ce serait l'un des premiers établissements acadiens dans la région de Rivière-aux-Canards, fondé par Pierre Terriot vers 1675.

En 1759, les marais sont inondés suite à une tempête et au manque d'entretien. Les Planters qui prennent possession de ces marais après la Déportation doivent utiliser les prisonniers acadiens pour réparer les digues puisqu'ils sont les seuls à posséder l'expertise nécessaire.