Du temps des premiers Acadiens, des traversiers permettaient de voyager entre la Côte-des-Boudreau et Grand-Pré ou de descendre la rivière Saint-Antoine (rivière Cornwallis) juqu'à Rivière-des-Habitants, qui deviendra par la suite New Minas.

En 1755, Starr's Point sert de point d'embarquement lors de la Déportation. Du 19 au 21 octobre, quatre voiliers - l'Industry, l'Endeavour, le Mary et le Prosperous - sont chargés de partir de cet emplacement.

Si les maisons de Grand-Pré ont été brûlées, ce ne fut pas le cas de toutes les régions acadiennes, les Anglais en ayant besoin pour loger les Acadiens avant de les déporter.

Entre 1760 et 1763, les Planters arrivent en Nouvelle-Écosse. La majorité s'installe grâce à des subventions sur les terres laissés vacantes après la Déportation des Acadiens.

Les Anglais détruisent certaines maisons mais en laissent d'autres intactes pour les Planters.  Certains d'entre eux construisent leurs maisons sur les fondations de maisons acadiennes qu'ils agrandissent par la suite.

L'arrivée des Planters implique une nouvelle gestion du territoire. En effet, Town Plot est divisé et pensé comme un carré bien organisé délimité en lots étroits donnés aux Planters. La méthode de gestion vient de la Nouvelle-Angleterre et s'éloigne de la méthode acadienne qui respecte davantage les configurations géographiques du territoire.