Parc provincial de Kakabeka Falls

Les chutes Kakabeka

Situées à proximité de la transcanadienne, un peu à l’ouest de Thunder Bay, les chutes Kakabeka sont accessibles à longueur d’année. Ces chutes sont les plus élevées du Nord de l’Ontario, d'une hauteur d'environ 40 mètres. Elles sont situées au cœur du parc provincial Kakabeka Falls. Les Ojibwés étaient les premiers à se rendre à cet endroit. Ce sont eux qui l'ont nommé Kakabeka, ce qui signifie «falaise abrupte et eaux tonitruantes».

Surnommé le «Niagara du Nord », le courant d’eau a creusé une gorge le long d’une section du Bouclier canadien qui révèle la présence de fossiles datant de quelque 1,6 million d’années au pied des chutes. Des promenades et points d’observation des deux côtés de la rivière permettent de voir ces chutes de près.

Portage de la montagne

La rivière Kaministiquia, que les locaux appellent souvent la rivière Kam, était jadis l’une des principales routes vers le nord-ouest. Aux 18e et 19e siècles, les voyageurs, visiteurs et explorateurs devaient faire le tour de cet obstacle massif en empruntant le Portage de la montagne afin de pouvoir remettre leur canoë à l’eau en toute sécurité et continuer leur trajet sur la rivière Kaministiquia jusqu’au lac des Bois.

De nos jours, les visiteurs peuvent suivre un circuit de 1,25 kilomètre, avec des pentes légères et des bancs le long du sentier, afin de marcher sur les pas des Ojibwés, explorateurs, traiteurs, soldats et colons qui se sont servis de ce portage pour contourner les chutes Kakabeka.

Hôtel démoli

Pour la création du parc, il a fallu enlever un hôtel dont la terrasse était située au bord de la gorge. L’hôtel en question avait un restaurant de forme ronde offrant une vue sur les chutes. En hiver, la brume recouvrait l’hôtel et gelait sur la structure, formant une épaisse couche de glace.

La princesse Green Mantle

La Princesse Green Mantle, fille du chef ojibwé White Bear, aurait navigué en amont des chutes afin d'accomplir un acte héroïque dans le but de sauver son peuple. Elle s'est laissé capturer par une tribu rivale réputée violente, celle des Sioux.

La légende

Selon la légende, le chef White Bear aurait été averti qu’un grand nombre de guerriers sioux s'en venaient afin d'affronter sa tribu. Les Sioux étaient parmi les tribus les plus redoutées de la région, et le chef White Bear s’inquiétait pour la survie de son peuple.

Préoccupée par la situation, la princesse Green Mantle aurait navigué sur la rivière Kaministiquia en direction du camp des Sioux. Comme elle s’y attendait, ils l’ont capturé et lui ont ordonné de les diriger à sa tribu. Mais la princesse les a dupés et les a amené au mauvais endroit, jusqu'à la rivière Kaministiquia, en amont des chutes Kakabeka. Quand les Sioux se sont rendus compte de la tromperie, il était trop tard. Ils ont tous péri dans les chutes tumultueuses, y compris la princesse.

La légende dit qu’il est encore possible, de nos jours, d’entrevoir dans la brume des chutes l’image de cette Princesse héroïque qui s'est sacrifiée pour permettre à son peuple de survivre.

Vue aérienne des lieux




Partager

Sur Facebook

Sur Twitter

Par Messenger


Extrait de
Thunder Bay | La période française

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS