Rivage et Port de Thunder Bay

Le Marina Park

Le rivage de la ville de Thunder Bay comprend un parc public revitalisé nommé le Marina Park, situé dans un port pittoresque et protégé du lac Supérieur. Il est entouré de collines boisées et d’îles immaculées qu'on aperçoit au loin.

Ce lieu de rassemblement communautaire a transformé le rivage de la Ville de Thunder Bay en un parc et un endroit polyvalent qui relie le centre-ville aux rives du lac Supérieur. Il y a deux siècles, cet endroit servait de terminal de transport maritime et de point d’entrée de l'Ouest du Canada.

Spirit Garden

Le Spirit Garden (jardin des esprits) est une composante clée du Marina Park. Ce promontoire s’étend dans le lac Supérieur, tout près d’un site où des peuplements autochtones se seraient installés il y a environ 9 000 ans. Le jardin longe le bord de l’eau de manière envoûtante et méditative et souligne que les cultures autochtones sont importantes pour les Canadiens ainsi que pour le monde entier.

Gathering Circle

Le Gathering Circle (cercle de rassemblement) est un pavillon à ciel ouvert situé dans le Spirit Garden. Principale structure du jardin, le cercle fait valoir le profond rattachement culturel et historique des Autochtones à la rive du lac Supérieur. Il honore ainsi le souhait des Autochtones locaux de créer un cercle inclusif qui réunis les humaims et la nature.

Sa conception est fondée sur l’adaptation d’une technique autochtone traditionnelle de construction en bois cintré qui utilise des moyens modestes et des pratiques de bâtiment durables.

Cette réalisation est le fruit d’une collaboration entre Brook McIlroy et un jeune architecte/artiste stagiaire, Ryan Gorrie, de Thunder Bay. La paroi extérieure du tambour est revêtue de 10 panneaux d’acier patinable découpés au laser conçus par l’artiste autochtone local, Randy Thomas. Les panneaux, façonnés dans le style artistique Woodland des Ojibwés, mettent en évidence des images d’animaux représentant l’air, la terre, l’eau et le feu, y compris des images de l’île de la Tortue (Amérique du Nord) et de l’oiseau-tonnerre. Chaque panneau fait allusion à la culture ahnisnabae de l’artiste.

Vue sur le Nanabijou, le géant endormi

Sur le côté nord du lac Supérieur, les vestiges d’un ancien volcan, appelé le Nanabijou, demeurent une formation rocheuse qui ressemble à un géant endormi sur le dos. Ce paysage est visible à partir de plusieurs d’endroits à Thunder Bay. Ses falaises s’élevent à 250 mètres de hauteur sur quelques kilomètres.

Beaucoup d’histoires entourent ce point de repère. Une légende ojibwée nomme le géant Nanabijou et raconte qu’il aurait été transformé en pierre lorsque l’homme blanc a découvert une riche mine d’argent jusque-là secrète. Cet endroit est connu aujourd’hui comme Silver Islet. 

En 2007, dans le cadre d’un vote, les Canadiens ont décidé que le géant endormi était au premier rang des « Sept merveilles du Canada », avant même les chutes Niagara. Malheureusement, le conseil national a décidé que le géant endormi ne remplissait pas tous les critères. Aujourd’hui, la péninsule au complet est désignée comme le Parc provincial Sleeping Giant, endroit qui propose du camping, des randonnées, de la pêche, de la nage et beaucoup d’autres activités. Mais… il faut s’assurer de ne pas réveiller le géant!

Le Baggage Building Arts Centre

Construit en 1905, l'édifice du Centre des arts (le BBAC) était au départ le bureau de fret et de douanes de la gare CP du Port Arthur. Les gens l’appelaient Baggage Building  (édifice des bagages), ce pourquoi on utilise toujours le mot Baggage de nos jours.

Pendant maintes années, l’édifice logeait le Lakehead Visual Arts, mais après un siècle, celui-ci commençait à avoir de l'âge. Lors des travaux de rénovation du rivage en 2010-2011, les planificateurs municipaux ont convenu qu’il fallait se souvenir de l’histoire de ce bâtiment en conservant son nom. Aujourd’hui, cet édifice à deux étages héberge une galerie d’art publique, une boutique, des studios d’artisanat et une aire d’enseignement des beaux-arts.

Port de Thunder Bay

Plus au loin, le port commercial de Thunder Bay occupe un rôle important dans le transport fluvial des grains et autres produits qui proviennent de l'ouest pour ensuite transiter à travers les Grands Lacs et la Voie maritime du Saint-Laurent jusqu'à la côte Est.

On surnomme aussi l'endroit Lakehead, sinon Canadian Lakehead en anglais, considérant qu'on se trouve ici à un point ultime, à la tête de la voie navigable des Grands Lacs, qui s’étend sur 3700 kilomètres au cœur du continent nord-américain. La voie maritime est utilisée notamment pour les échanges commerciaux avec le continent européen.

Une excursion sur l'eau?

Le lac Supérieur est non seulement le plus vaste des Grands Lacs, mais aussi le plus important lac d’eau douce dans le monde. Cette merveille naturelle, que les Ojibwés appelaient Gichigami (grande eau), est tellement grande qu’elle a sa propre marée. On trouve même un compte Twitter à son nom.

Sans aucun doute, il est préférable d’être sur l’eau pour découvrir le rivage diversifié du lac avec son paysage boisé, ses falaises rocheuses et ses plages magnifiques. Pourquoi ne pas réserver une excursion auprès de M. Greg Heroux, capitaine et propriétaire de Sail Superior, afin de naviguer vous-même sur la route maritime?



Partager

Sur Facebook

Sur Twitter

Par Messenger


Extrait de
Thunder Bay | La période française

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS