Le mont du Four de Ferland-et-Boilleau

Ferland-et-Boilleau

Nous sommes face au mont du Four. Cette montagne emblématique par sa forme particulière semble régner sur un immense territoire sauvage. Elle doit son nom à son aspect en forme de four à pain d’autrefois. Elle surplombe le petit lac Ha! Ha! 

© Sophie Gagnon-Bergeron

Origine de Ferland-et-Boilleau

Dès 1884-1885, sur le Bras Hamel de la rivière Ha! Ha!, Honoré Petit y installe des installations appelées « la chope à Petit » et se spécialise dans la production de « bois à fuseaux » (bâton en bois).

Le nom de Ferland honore l’abbé et historien Jean-Baptiste Ferland. D’autre part, le nom de Boilleau à Charles-Henri-Philippe, baron Gauldrée-Boilleau et consul de France au Canada de 1859 à 1863.

Les débuts agricoles

Vers 1885, de nombreux chantiers forestiers occupent le territoire des cantons ce qui laisse place à la colonisation.

Les familles vivent grâce aux activités forestières et aux moulins à scie. Elles s’y installent tranquillement, mais la pratique de l’agriculture y est difficile.

© Municipalité de Ferland-et-Boilleau

Mouvement coopératif

Dès 1880, une trentaine de résidents de La Baie se regroupent sous la Société des Trente et commencent à exploiter les forêts.

En 1963, le Syndicat Coopératif de l’Union des Cultivateurs Catholiques de Ferland-Boilleau est fondé par une trentaine de membres.

© André Fortin

Des lieux plus grands que nature

La route 381 est une route panoramique sinueuse qui offre des paysages naturels montagneux, des courbes de rivières et des percées visuelles grandioses.

© Patri-Arch

Simplement naturelle

Ferland-et-Boilleau offre encore aujourd’hui l’image d’une municipalité forestière où la nature domine. L’agriculture y est peu présente, mais occupe tout de même une place importante pour cette collectivité.

Le territoire de la municipalité de Ferland-et-Boilleau couvre une superficie de 410 kilomètres carrés et accueille une population de 575 personnes en 2021.

© Sophie Gagnon-Bergeron

Dates historiques

1885
De nombreux chantiers forestiers occupent le territoire des cantons ce qui laisse place à la colonisation.

1916
Les cantons de Ferland et de Boilleau sont proclamés.

1934 et 1947
La paroisse de Saint-Gabriel-Lalemant (Ferland) et celle de Sainte-Bernadette-de-Boilleau (Boilleau) sont fondées.

1978
La constitution de la municipalité que l’on connait aujourd’hui.

Extrait de
Circuit du terroir de Ferland-et-Boilleau

Circuit du terroir de Ferland-et-Boilleau image circuit

Présenté par : MRC du Fjord-du-Saguenay

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.