Les petits fruits nordiques de la Fermette Accapella

Avis important

Le point d’intérêt correspond à une propriété privée. Il est possible d’effectuer des visites de la fermette Accapella sur réservation, en contactant les propriétaires au préalable.

© Fermette Accapella

Cultiver des petits fruits nordiques comme plan(t) de retraite

Retraité et avec une fille horticultrice, Rino Albert et sa conjointe se sont lancés tête première dans un projet de fermette et de production de petits fruits nordiques. Ce projet a fait mûrir bien des idées dans la tête de Marie-Claude Albert, qui a vite eu l’appui de sa grande amie Pascale St-Pierre. Avec Rino, ils développent maintenant la nouvelle terre familiale située à Saint-Ambroise. Amélanches, framboises, camerises, argousiers, aronia, rien n’arrête la petite équipe…

Écoutez les passionnés d’horticulture raconter la naissance de leur ambitieux projet.

© Fermette Accapella

Rino, Marie-Claude, Pascale et leurs petits fruits

Source : © Fermette Accapella © Canopée Médias


Question QUIZ

En lien avec le balado, est-ce que l’affirmation suivante est VRAIE ou FAUSSE?

Tous les petits fruits nordiques sont mûrs en même temps.

(la réponse se trouve à la fin)

Travail acharné

L’histoire de la fermette est celle d’une famille qui a travaillé très fort pour transformer ce lieu en un endroit de rêve.

Aidée d'amis et de membres de la grande famille, l'implantation d'un verger de 4 hectares fut une réussite.

© Fermette Accapella

Autocueillette

L’autocueillette consiste à ouvrir les portes d’une entreprise aux consommateurs pour qu’ils puissent y cueillir eux-mêmes des produits agricoles. C’est l’occasion pour eux de faire des réserves, de profiter d’une sortie agréable en famille ou de se retrouver en nature.

Cette activité leur offre également la possibilité d’obtenir des réponses à leurs questions sur les produits, les méthodes de culture, etc. Ainsi, l’autocueillette peut favoriser la création d’un lien privilégié entre les consommateurs et une entreprise.

© Fermette Accapella

L’amélanche

L’amélanchier est originaire d’Amérique du Nord donc parfaitement adapté au sol et au climat du Saguenay. Il semble que ces petits fruits étaient populaires auprès des autochtones qui les appelaient « Saskatoon ».

L’amélanche a tout pour plaire, dont un goût des plus savoureux qui rappelle un peu le bleuet et l’amande. C’est, de plus, une excellente source d’antioxydants. 

© Les Vergers de l'Amélanche

La framboise

Le framboisier est une espèce d'arbrisseaux cultivée pour leurs petits fruits, les framboises.

Qui ne connait pas le goût d’une belle grosse framboise bien mûre? Elle est riche en vitamine C et est l'un des fruits les mieux pourvus en fer en plus d’être une excellente source de minéraux.

© Botanix

La camerise

Le camérisier est un arbuste très résistant, capable de prospérer dans les conditions nordiques. La camerise présente une saveur plus complexe et plus intense que la majorité des autres petits fruits. Elle est très riche en antioxydants, en fibres et en vitamines.

Les fruits sont prêts pour l’autocueillette dès la fin du mois de juin. Avec plus de 7 variétés différentes de camerises, les producteurs peuvent allonger la saison de récolte qui peut durer jusqu’à 3 semaines ou 4 semaines dépendamment de la température. À chaque fois, les cueilleurs peuvent découvrir des goûts différents.

© Mon Jardin Urbain

L’argousier

L'argousier est un arbuste rustique et ses fruits, des baies orangées s'installent en masses compactes sur les branches. La baie de l’argousier, un peu plus grosse qu’un bleuet sauvage, a un goût généralement acidulé qui s’apparente à celui de la pomme et de l’ananas. 

Elles comptent parmi les plus nutritifs et vitaminés de tout le règne végétal. L’argousier est disponible en fin de saison vers le mois de septembre.

© Association des producteurs d'argousier du Québec

L’aronia

L’arbre est très rustique et peut supporter des températures de – 35 °C. Ce fruit est connu depuis bien longtemps par les Amérindiens qui l’utilisaient pour cuisiner ou encore comme médicament, car il possède en effet des propriétés nutritionnelles et curatives vivement intéressantes.

Son goût est un peu fade et aigrelet, mais une fois cuite ou séchée, elle offre une multitude de possibilités. L’aronia est disponible en fin de saison et est meilleure au goût après une ou deux gelées.

© UX Themes © Hartmann’s Plant Compagny

Découvrir les petits fruits nordiques

De plus en plus, les producteurs, les cuisiniers, les industries et les consommateurs s'intéressent aux petits fruits nordiques qui détiennent une multitude de bienfaits pour la santé.

L'implantation de ces cultures permet de valoriser les terres agricoles, diversifier la production des fermes et surtout, apporter de nouvelles saveurs dans nos assiettes.

© Fermette Accapella

Le saviez-vous?

La filière des petits fruits nordiques est bien développée dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean avec le créneau d’excellence AgroBoréal. La région est bien positionnée dans la production de bleuets, de canneberges, de camerises et d’autres fruits émergents adaptés au climat boréal.

© Créneau d’excellence AgroBoréal

Question QUIZ - Réponse

Tous les petits fruits nordiques sont mûres en même temps.

FAUX

Chaque petit fruit a sa période optimale de récolte. De plus, le niveau de maturité varie selon les différentes variétés d’un même petit fruit. Évidemment les conditions climatiques influencent ce qui fait qu’une saison de récolte de plusieurs variétés de petits fruits nordiques peut donc s’étaler sur plusieurs semaines.
 

Extrait de
Circuit du terroir de Saint-Ambroise

Circuit du terroir de Saint-Ambroise image circuit

Présenté par : MRC du Fjord-du-Saguenay

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.