L’élevage de bovins de la Ferme Rémi Néron

Avis important

L’élevage de bovins n’est pas accessible aux visiteurs étant donné l’importance de la biosécurité pour l'industrie bovine.

Le point d’intérêt vous amène pratiquement au bout du 3e Rang.

Vous pouvez vous arrêter devant les enclos de contention qui permettent la manipulation sécuritaire des bovins.

Ce parcours vous permettra de vous imprégner de l’environnement agricole puisque les terres adjacentes sont pour la plupart consacrées aux pâturages des bovins.

Des bovins et des hommes

Ici, Rémi Néron travaille tous les jours pour offrir une viande de qualité aux consommateurs. D’ailleurs, ils étaient 2 474 fermes de bovins de boucherie en 2016. L’été, les bovins sont en liberté dans les champs, là où ils peuvent manger toute la journée de l’herbe fraîche et du foin sec, s’abreuver et même jouer.

Les veaux s’amusent avec le chien du propriétaire, un petit plein d’énergie qui aime bien affronter les plus grands que lui. La vie sur la ferme permet de jongler travail et famille plus facilement, si bien que Rémi côtoie ses petits-enfants et son fils quotidiennement. Il espère d’ailleurs leur avoir tous un peu transmis le gène de l’agriculteur.

© MRC Le Fjord-du-Saguenay

Rémi et ses bovins

Source :© MRC Le Fjord-du-Saguenay © Canopée Médias


Question QUIZ

En lien avec le balado, est-ce que l’affirmation suivante est VRAIE ou FAUSSE?

La ferme est spécialisée dans l’élevage de bovins depuis de nombreuses générations.

(la réponse se trouve à la fin)

Occupation du territoire

La production bovine est présente dans plusieurs secteurs de la MRC et particulièrement à Saint-Charles-de-Bourget.

C’est d’ailleurs la principale production animale de l’ensemble de la MRC avec environ la moitié des entreprises.

© MRC Le Fjord-du-Saguenay

Paysages identitaires

Avec leurs troupeaux qui parcourent les verts pâturages durant l’été, les fermes de boeufs offrent à tous les passants des paysages enchanteurs.

© MRC Le Fjord-du-Saguenay

Faire vivre sa famille

La ferme compte environ 80 bêtes, composées de 45 vaches et d’une moyenne de 35 veaux.

À Saint-Charles-de-Bourget, cette production procure des retombées économiques importantes pour l’économie locale.

© MRC Le Fjord-du-Saguenay

Avec sa mère

La ferme produit des veaux d’embouche. Le jeune bovin passe les premiers mois de sa vie dans les pâturages en compagnie de sa mère, la vache de boucherie. 

Les producteurs et productrices de bovins, des hommes et des femmes de passion ont développé, au fil des ans, des conditions d’élevage modernes et des contrôles de qualité rigoureux qui favorisent la salubrité à la ferme, le bien-être animal et la santé des animaux.

© Stéphane Champagne

Contexte global

La production bovine du Québec se regroupe sous deux secteurs soit : la filière bœuf et la filière veau.

Sous la filière bœuf, on retrouve les veaux d’embouche, les bouvillons et les bovins de réforme et veaux laitiers.

Pour sa part, la filière veau lourd rassemble les productions de veaux de grain et de veaux de lait.

© Les Producteurs de bovins du Québec

Le saviez-vous?

Les producteurs de veaux d’embouche sont aussi souvent appelés des producteurs « vache-veau ».

Avant de se retrouver dans l’assiette, environ 18 mois s’écouleront entre la naissance du veau d’embouche et l’arrivée du bouvillon à l’abattoir.

© Veau du Québec

Question QUIZ - Réponse

La ferme est spécialisée dans l’élevage de bovins depuis de nombreuses générations.

FAUX

La ferme familiale a commencé avec l’élevage de moutons, la production laitière a suivi pendant quelques décennies et finalement, la ferme se consacre à la production bovine.

Extrait de
Circuit du terroir de Saint-Charles-de-Bourget

Circuit du terroir de Saint-Charles-de-Bourget image circuit

Présenté par : MRC du Fjord-du-Saguenay

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.