Piopolis et son lac

Le quai et sa marina


Version textuelle de l'audio

Vous voici sur le quai de Piopolis, qui donne sur le magnifique lac Mégantic. Le quai et sa marina sont l’un des lieux les plus fréquentés du village. L’été, les enfants sautent à l’eau, les plus vieux relaxent sous le chapiteau et les visiteurs arrivent de partout.

Serait-ce en raison de cette vue apaisante sur les montagnes bleues du Maine qui chevauchent la ligne frontalière? Les montagnes qui entourent le lac et la fosse qui le constitue ont été formées par le retrait des glaciers, il y a de cela bien longtemps.

Le lac occupe une superficie de 27,4 km carrés et atteint 73 mètres de profondeur. Sa longueur est de 16 km et à l’autre extrémité, on retrouve la ville de Lac-Mégantic.

Ses dimensions importantes, sa localisation et l’excellente qualité de son eau en font un lac qui regorge de poissons : truite brune, touladi, ouananiche, perchaude, truite arc-en-ciel, achigan à petite bouche et brochet, qui attire les pêcheurs plus sportifs.

C’est d’ailleurs à cette particularité que le lac Mégantic doit son nom. Il vient de l’abénaquis Namesokanjik, qui signifie «  lieu où abonde le poisson ».

Au début du siècle, on y faisait de la pêche commerciale et les poissons étaient vendus jusqu’à Boston. Encore aujourd’hui, lorsque le lac est bien gelé en hiver, les gens affluent pour y creuser leur trou pour la pêche sur glace.

En été, en plus de la pêche, le lac attire les vacanciers pour toutes sortes de raisons. Les plaisanciers de la région viennent profiter de la marina. Ils amarrent leur bateau aux quais visiteurs disponibles le temps d’aller chercher une pizza à la cantine ou pour reprendre des forces sur la terrasse de l’Auberge.

Les amateurs de kayak, de planche à pagaie et de sports nautiques s’y rencontrent, avec la possibilité de louer de l’équipement sur place.

La Marina de Piopolis est également un point de repos naturel pour les cyclistes qui font le tour du lac, un parcours de vélo très prisé dans la région. Avec sa soixantaine de km et ses 600 mètres de dénivelé positif, ce parcours devient rapidement un petit défi, tout en demeurant accessible.

En plus de toutes ces activités, le lac demeure surtout un lieu de contemplation, avec sa faune et sa flore riches et son environnement apaisant.
D’ailleurs, cette baie ou vous vous trouvez maintenant, la baie de Piopolis, s’appelait jadis la baie de l’orignal, car si on était bien chanceux, on pouvait parfois y apercevoir un orignal.

Le cœur du village

Le lac Mégantic a joué un rôle important dans l'histoire de Piopolis. Lorsque l'église a été relocalisée près du Lac, Piopolis s’est développé sur ses rives pour devenir le village pittoresque et animé qu’il est aujourd’hui. D’un point de vue historique, le lac avait des avantages importants pour le transport, l’alimentation, le tourisme.

Un attrait touristique important

Aujourd’hui, le lac attire encore à Piopolis les gens de la région et d’ailleurs. Que ce soit pour du camping, de la pêche et de la chasse, des activités nautiques ou simplement pour relaxer, le lac sait charmer.

Le lac amène aussi des évènements sportifs et de plein air à Piopolis. 

Au mois de mai, le Grand rassemblement de Kayak de mer de Piopolis attire des kayakistes de partout au Québec pour des ateliers, des jeux et du plaisir sur le lac. 

Chaque année au mois d'août, les nageurs de la Traversée internationale du lac Mégantic partent de la plage du Camping pour parcourir les 10 km qui les séparent de l'arrivée, au parc des Vétérans à Lac-Mégantic. 

Le Canada Man/Woman, un triathlon extrême, passe aussi par les côtes légendaires de Piopolis dans son parcours vélo, après une nage dans le lac à Lac-Mégantic.

L'évolution du quai

Anciennement, un petit entrepôt permettait aux bateaux de ligne d'entreposer leurs marchandises en cas de mauvais temps. 

Le quai a ensuite été décoré d’un petit phare, réalisé dans le cadre du centenaire de Piopolis en 1971. Une réplique améliorée en a été faite. Aujourd'hui, le phare est surtout un élément distinctif qui contribue à l’ambiance bord de mer de Piopolis.

Les bateaux de ligne

À partir de 1893, le quai servait au transport de personnes, du courrier et de marchandises avec les bateaux de ligne. Le Lena, le Campania et le Jubilee faisaient un trait d’union entre les gens de la baie Victoria, Piopolis, Woburn, Trois-Lacs et Lac-Mégantic.

Plusieurs compagnies avaient aussi leur propre bateau, que ce soit pour le rafftage, comme le bateau Natanis de Stearns, ou encore celui de Pierre Lafontaine qui allait chercher différentes marchandises à Lac-Mégantic pour son magasin général.

Il y eut aussi les bateaux de croisière, comme les légendaires Capitaine Cap de Laurier Gauthier, et plus tard le Capitaine Cap II (entre autres).

Deux bateaux à Piopolis

Le Campania (gauche) et le Lena (droite) au quai de Piopolis. À gauche, on voit le célèbre curé Choquette de Lac-Mégantic, qui tient un parapluie.

La drave

Pour répondre aux besoins de l’industrie du bois alors en plein essor, le lac Mégantic était utilisé pour la drave. Plusieurs hommes de Piopolis y prenaient part. Au printemps, ils partaient pour la période de la drave; des tentes étaient montées et les hommes suivaient - et guidaient-  le parcours du bois. Les billots étaient transportés sur le lac vers les différentes scieries.

Il y a eu plusieurs moulins à scie à Piopolis. Le plus important a sans doute été celui d’Henri Grenier qui était situé dans la baie de Piopolis, près du camping actuel. Encore aujourd’hui, des restes de billots et de copeaux de bois s’échouent parfois sur les plages de la baie au printemps, vestiges de cette époque.

Les draveurs en action

Armés d’une gafe, les draveurs guidaient le flot de bois, sautant d’un billot à l’autre et luttant parfois contre des courants déchaînés.

Extrait de
Histoire de Piopolis | Sur les traces des pionniers

Histoire de Piopolis  | Sur les traces des pionniers image circuit

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS

Directions pour me rendre