Raisins Bio-Vital

Bienvenue chez nous

On trouve chez Bio-Vital les raisins Bel-Chas (vert doré), Brianna (verts), Radisson (bleu violacé), Somerset (rouges) et Trollhaugen (bleus).

Environ 75 % des raisins sont sans pépin, ce qui est recherché par les visiteurs. 

Autocueillette

L’autocueillette de ces délicieux raisins débute dès les premières journées d’automne et se termine vers la mi-octobre. Sécateurs et explications pour récolter les raisins convenablement vous sont fournis sur place. 

Un projet de retraite

Louise Dumont et Vital Ouellet ont tous les deux grandi sur des terres agricoles, l’une laitière, l’autre de grande culture.

Le couple qui souhaitait demeurer actif et vivre à la campagne a fait l’acquisition d’une terre à Saint-Antoine-de-Tilly en 2014 afin d'y fonder Raisins Bio-Vital.

Depuis 2016

Dès 2016, ils plantent plus de 2300 vignes de 5 variétés de raisins de table, toutes certifiées biologiques par Ecocert Canada.

« Pour nous, la culture biologique allait de soi. C’est important d’être dans un environnement sain pour nous, nos enfants et nos petits-enfants.»

- Louise Dumont

Les vignes du temps de Jacques Cartier

En 1535, les premiers explorateurs et colons français remarquent la présence de vignes sauvages sur l’île d’Orléans, que Jacques Cartier nomme Isle de Bacchus.

Le temps et les conditions

Une fois plantées, les vignes ont besoin de temps pour produire de bonnes quantitées de raisins.

« Ça prend un bon cinq ans avant d’avoir des récoltes de raisins optimales. Et la production elle-même a ses limites à cause de notre climat. Mais à Saint-Antoine-de-Tilly, heureusement, on a un microclimat.»

- Louise Dumont


Crédit photo : Auguste Scott, BAnQ, E6,S7,SS1,P27807.

Sur le terrain

Le temps plus frais au printemps repousse la sortie des bourgeons qui sont ainsi protégés du gel tardif. Par ailleurs, une fois que la chaleur s’installe, elle reste plus longtemps. Les gels hâtifs de l’automne sont donc repoussés, ce qui est bon pour les vignes explique Louise Dumont:

« Sur notre terrain, on a une pente qui va du sud au nord. Cela permet à l’air froid de se disperser rapidement des vignes. Et la forêt aide aussi à tempérer notre site.» 

Ce microclimat explique en partie pourquoi le couple a choisi le raisin de table comme projet de retraite active.

« On voulait faire pousser un fruit. Je me suis tout de suite renseignée auprès du MAPAQ [ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec]. Au départ, on voulait faire du bleuet, mais on nous a dit que le marché était saturé.»

- Louise Dumont

Le choix du raisin

Le couple de néo-agriculteurs en sont venus au raisin pour diverses raisons.

« Premièrement, la cueillette se fait sous forme de grappe. C’est donc très efficace! Sans compter le goût du raisin de table qui a été une réelle découverte pour nous. Dans nos raisins, on peut reconnaître des soupçons de litchi, d’ananas, d’agrumes et de fraise…».

- Louise Dumont

Vitalis Uva Organicum | Conte pour enfants

Source : Un conte de Jacques Hébert

Extrait de
Vendanges, autocueillette et cultures d'ICI!

Vendanges, autocueillette et cultures d'ICI! image circuit

Présenté par : MRC de Lotbinière

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.