Potager Therrien

Bienvenue chez nous

Au Potager Therrien de Saint-Sylvestre-de-Beaurivage, on trouve du maïs sucré, des courgettes, du poireau et des fraises d'été, en plus des fraises d’automne, des céleris-raves, des tomates, des citrouilles et de l’ail.

Seules les fraises d'été et les fraises d’automne sont disponibles en autocueillette. Le reste de la production peut être acheté au kiosque.

Au fil du temps

Cette entreprise maraîchère familiale tenue par Patrick Therrien et son père, Michel, a débuté ses activités dans les années 1980 sur leur grande terre.

Au départ, Michel et son épouse, Colette, ont planté des fraises, puis ont ajouté du maïs sucré et des courgettes.

Vers les années 1990, ils ont ajouté 5000 plants de poireaux. Aujourd’hui, Michel et Patrick en cultivent 500 000... en plus des divers autres fruits et légumes offerts sur place.

La provenance du poireau

L’histoire du poireau est assez fascinante. Le poireau sauvage prend racine près de la Méditerranée, il y a de cela 8000 ans. Aussitôt, les habitants du Croissant fertile le consomment avec appétit dans les états d’Israël, de la Palestine, du Liban, de la Syrie, de la Jordanie ainsi que les régions du sud-est de la Turquie et du nord-est de l’Irak.

Crédit : Potager Therrien

Connu à travers le monde

Tout comme l'ail et l'Oignon, le poireau parcourt le monde entier lors des grandes migrations de différents peuples de la planète. Que ce soit les Celtes, les Germains ou les Romains, les Égyptiens, les Arabes ou les Juifs, tout le monde aime le poireau!

Comme une herbe aromatique, on l’ajoute souvent aux soupes. On l’utilise pour parfumer des céréales comme l’avoine ou l’orge.

À la fin du 18e siècle, la pomme de terre arrive en Europe depuis l’Amérique du Sud et on comprend rapidement qu’elle se marie parfaitement au poireau. C’est d’ailleurs le Français Louis Diat qui conçoit la célèbre vichyssoise, un potage aux poireaux et aux pommes de terre, lors de son passage dans les cuisines de l’hôtel Ritz, à New York, en 1917.

Pendant ce temps, au Québec, le poireau prend rapidement sa place dans les recettes familiales. Cela s’explique sans doute par les influences françaises, anglaises, irlandaises et écossaises qu'on trouve dans notre patrimoine culinaire.

Le lien entre le poireau et l'entreprise

Chez les Therrien, le poireau occupe une place de choix dans les champs.

« On a choisi d’en inclure une quantité importante dans notre production maraîchère pour la diversifier, pour occuper notre main-d’œuvre toute l’année et avoir un revenu l’hiver.»

- Patrick Therrien.


Crédit photo : Roland Charuest, BAnQ, E6,S7,SS1,P33797

Entreposage et distribution

De fait, les poireaux prennent la place des fraises d’automne dans l’immense chambre froide qui sert d’entreposage une fois que tout le stock est écoulé.

« Les producteurs de poireaux qui vendent principalement à la ferme ont habituellement entre 1000 et 5000 plants, ajoute-t-il. Nous, on fournit principalement les supermarchés de la grande région de Québec. Dès le début du mois d’août, on leur livre nos premiers poireaux de saison. Puis on entrepose nos récoltes vers la fin octobre et on les écoule jusqu’à la fin mars ou début avril.»

- Patrick Therrien.

Le poireau qui n'aimait pas poireauter | Conte pour enfants

Source : Un conte de Jacques Hébert

Extrait de
Vendanges, autocueillette et cultures d'ICI!

Vendanges, autocueillette et cultures d'ICI! image circuit

Présenté par : MRC de Lotbinière

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.