Dubreuil Forest Products Limited

L'ancien site de la scierie

Cet emplacement est un ancien site de Dubreuil & Brothers. La scierie et les opérations forestières ont été à l'origine de l'établissement de la communauté de Dubreuilville.

Dubreuil et Frères

Historiquement, les familles canadiennes-françaises étaient catholiques et avaient donc beaucoup d'enfants. La famille Dubreuil ne fait pas exception. Cécile Landry et Joseph Dubreuil se sont mariés le 26 juillet 1909 à Ascot Corner, au Québec. Ils ont élevé une grande famille de neuf enfants : cinq filles et quatre garçons. Joseph fait vivre sa famille grâce à son atelier de menuiserie et à son petit moulin à scie dans la région de l'Abitibi. 

C'est à travers ces deux établissements que M. Dubreuil a transmis son savoir avant de mourir en 1945. Âgés de 17 à 34 ans, les frères Dubreuil ont mis en commun leurs connaissances et leurs talents pour soutenir financièrement leur mère et leur propre famille et c’est ainsi que la société Dubreuil et Frères Enregistrée a été créée.  Elle fabrique des portes, des cadres et des petits meubles.

À l'époque, il était courant pour une compagnie forestière de déplacer son équipement sur chaque site de travail. En 1948, l'un de ces déplacements allait tout changer pour la famille Dubreuil : le grand déménagement du Québec vers l'Ontario.

La scierie Magpie

Dubreuil et Frères obtient d'abord un contrat près de Timmins et un second près de Kirkland Lake. Malgré les difficultés, la détermination et l'expertise des frères donnent des résultats positifs.

En 1949, Dubreuil et Frères Enregistrée obtient un contrat de récolte d'arbres carbonisés dans la région de Mountain Ash, entre Thessalon et Chapleau. Toujours à l'affût de nouvelles opportunités, les frères signent un contrat de 15 ans avec possibilité de renouvellement dans la forêt de Magpie, qui débute en janvier 1952.

Changement de nom de compagnie

Dubreuil et Frères Enregistrée devient Dubreuil Brothers Limited.

Le Petit Québec

Avec le bon fonctionnement de leurs opérations et la certitude d'opportunités de travail pour de nombreuses années à venir, le déménagement en Ontario est définitif.

En 1953, l'Ontario ne reconnaissant pas le français comme langue officielle, toute la correspondance se fait en anglais. Les frères doivent même utiliser un dictionnaire français-anglais lorsqu'il s'agit de négocier et de signer des contrats.

Les employés et leurs réseaux familiaux assuraient un afflux constant de travailleurs francophones du Québec.

Bien qu'elle soit située dans une province anglophone, la communauté a pleinement assumé son identité et sa langue françaises, obligeant les anglophones qui s'installaient dans la région à s'assimiler, ce qui était rare en Ontario. C'est ainsi que la communauté forestière (Magpie de 1954 à 1961 et Dubreuilville à partir de 1961) a été surnommée Le petit Québec.

Le grand déménagement

En 1961, les frères Dubreuil obtiennent des droits de coupe supplémentaires à vingt-trois kilomètres au nord-est du site de la ville de Magpie et décident de relocaliser toute la communauté.

Dubreuilville a été officiellement créée lorsque quelque 200 personnes ont été déplacées du site de Magpie vers le nouvel emplacement de Dubreuilville, sur la rive de la rivière Magpie.

Le village

Le village de Dubreuilville a été créée à l'origine pour loger les employés de la compagnie forestière des frères Dubreuil. 

La performance au travail

Napoléon Dubreuil, l'aîné des frères, était très attaché à offrir aux employés la meilleure qualité de vie possible. D'où l'établissement d'un village permanent à proximité de la scierie.

Cette approche permettait aux bûcherons de rentrer chez eux tous les soirs pour retrouver leur famille, ce qui améliorait considérablement le taux de satisfaction.  Les employés appréciaient de rentrer chez eux auprès de leur famille tous les soirs, ce qui se traduisait par une meilleure performance au travail.

Porte-feuille non-requis

Dubreuilville était jadis une ville d'entreprise. La monnaie n'était pas utilisée pour acheter les articles au magasin. Les achats étaient enregistrés puis déduits mensuellement des chèques de salaire des employés de la compagnie Dubreuil Brothers. Ceux-ci devaient fournir leur numéro de badge aux caissiers de l'épicerie locale au moment de faire leurs achats.

DPF Limited

En 1989, Dubreuil and Brothers employaient plus de 400 travailleurs avant de vendre l'entreprise au Groupe Buchanan et à James River-Marathon qui l'ont renommée Dubreuil Forest Product Limited (DFP). À son apogée, en 2000, l'entreprise employait 570 travailleurs.

De nombreux défis

DFP a dû faire face à de nombreux défis, dont le renouvellement de l'accord canado-américain sur le bois d'œuvre en 2000, qui imposait de nouveaux tarifs sur le bois canadien ; une augmentation importante des coûts d'électricité en 2002 ; et le refus des droits de coupe en 2004. Ce furent des temps difficiles pour le secteur forestier. Le DFP a fini par fermer en 2008. Au Canada, 400 scieries ont dû fermer leurs portes entre 2004 et 2009.

Parmi les huit scieries que Buchanan possédait en Ontario, c'est celle de DFP qui a fonctionné le plus longtemps. Le fils du propriétaire, Ken Buchanan Jr, a déclaré que c'était "l'une des meilleures dans l'est du Canada, l'une des plus productives, grâce à une bonne main-d'œuvre".

Extrait de
Guide historique de Dubreuilville

Guide historique de Dubreuilville image circuit

Présenté par : Corporation du Développement Économique et Communautaire de Dubreuilville

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.