Aquagraphie | Philippe Pallafray

Créer le vide pour que l’eau prenne vie

L’artiste représente par le vide les cours d’eau. La partie élevée de la sculpture est composée de quatre grands éléments en acier inoxydable.

La peinture noire mate contraste avec l’inox poli de la tranche de chacun des morceaux offrant ainsi un jeu de lumière naturelle.

Prenant comme point de départ une carte topographique de la région de Saint-Georges, le sculpteur met en évidence le confluent de trois rivières.

Partant du haut droit de la sculpture,
La Famine descend rejoindre La Chaudière
qui arrive du haut gauche de l’œuvre.
La Pozer centrée en bas
rejoint La Chaudière qui dévie vers la droite de l’œuvre.

Philippe PALLAFRAY – QUEBEC (Sainte-Pétronille)


L'artiste détaille sa démarche artistique

Casse-tête aquatique en 7 morceaux

Son œuvre se prolonge au sol, où trois blocs indépendants en métal poli représentent des gouttes d’eau, ce précieux liquide qui peut s’évaporer.

Extrait de
Symposium international de la sculpture 2016

Symposium international de la sculpture 2016 image circuit

Présenté par : Ville de Saint-Georges

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.