La maison Morin

Construite vers 1860

La maison Morin à son ancien emplacement, 1899.
Source: archives AHMH


Cette maison, sise au 898, chemin du Village, fut construite vers 1860. Elle était alors située à côté de l’ancienne demeure de Joseph E. Seale, aujourd’hui le Centre de la petite enfance Val des Neiges. Elle fut déplacée à l’endroit présent en 1908 par Seale qui considérait la maison trop près de sa nouvelle propriété. Déménagée sur des billots tirés par des chevaux, elle se serait enfoncée dans la boue printanière causant une certaine commotion chez les villageois qui n’ont pu circuler sur le chemin principal pendant plusieurs jours.

Bien que cette maison soit connue sous le nom de Maison Morin, laissant soupçonner qu’elle fut habitée ou édifiée par Augustin-Norbert Morin, aucun document connu à ce jour n’en fait mention. Profitons tout de même de l’occasion pour parler de ce grand personnage de l’histoire du Canada qui contribua au développement de ce coin des Laurentides.

Augustin-Norbert Morin

Augustin-Norbert Morin
Source: BAnQ


Augustin-Norbert Morin (1803-1865) fut avocat, journaliste, politicien, colonisateur et juge. À 19 ans il fonda la «Minerve» (nom de la déesse romaine de l’intelligence et de la sagesse) un journal politique montréalais en affinité avec les positions de Louis-Joseph Papineau et de son Parti canadien (ou Parti patriote). Toute sa vie Morin fut un ardent défenseur des droits des Canadiens français; son ton modéré inspirait le respect de ses admirateurs et aussi de ses opposants. Chef de l’administration du Bas-Canada, il fut co-premier ministre de la Province du Canada avec Sir Francis Hincks de 1851 à 1855. Philanthrope engagé, doté d’une grande curiosité intellectuelle, il était non moins pragmatique et n’hésitait pas à mettre en pratique des idées avant-gardistes, fruit de ses nombreuses lectures.

Lorsqu’il fut nommé commissaire des Terres de la Couronne (1842-1843 et 1853-1854), il construisit une maison dans ce qui était alors une mission du canton d’Abercrombie, près de la rivière du Nord. Il encouragea les colons à le suivre et rapidement un village prit forme, Sainte-Adèle, du nom de son épouse. Morin y installa des moulins et fit des expériences de ferme modèle tout en poursuivant sa carrière politique.

Son grand œuvre, auquel il travailla plusieurs années, fut l’écriture du Code civil du Bas-Canada avec Charles Dewey Day et René-Édouard Caron. Il s’éteignit à Sainte-Adèle, quelques mois avant que le Code n’entre en vigueur.

Extrait de
Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature

Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature image circuit

Présenté par : Municipalité de Morin-Heights

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.