Forge Pagé

Vers 1940

La forge Pagé derrière la maison du 910, chemin du Village, 1940. Source: archives AHMH

Cette maison construite en 1920 fut celle de Joseph-Raoul Pagé, le dernier propriétaire à opérer la forge qui se trouvait derrière la maison. Joseph-Raoul et son épouse Germaine Fulker, institutrice, achetèrent maison et forge en 1934 de M.Armand Filion.

La maréchalerie

Extraction d’un fer à cheval par un forgeron de Saint-Fidèle, Québec, 1942 Source: Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française

Olive Boyd Kneeland, une voisine des Pagé, se souvient que c’était un endroit très achalandé. Le plus important client était la scierie de J. E. Seale qui possédait plus d’une douzaine de chevaux pour le transport du bois. On pouvait les voir régulièrement devant la forge attendant que le forgeron change leurs fers. L’apparition des tracteurs au milieu du 20e siècle annonça le déclin de la profession, peu à peu les chevaux furent relégués à des rôles de figuration et en 1950, Joseph-Raoul ferma son commerce et prit sa retraite.

Son épouse, Germaine Fulker Pagé, institutrice, fut aussi une personnalité mémorable de la communauté de Morin-Heights. Elle était généreuse de son temps pour les organismes caritatifs, tels que les Dames de Sainte-Anne et l’Ouvroir de Saint-Eugène, la paroisse catholique de Morin-Heights, de même que pour la légion canadienne qui la nomma membre à vie en reconnaissance de son dévouement pour les vétérans. Mais c’est sans doute la chronique qu’elle tenait dans le journal l’Écho du Nord de Saint-Jérôme, les «Nouvelles de Morin-Heights» qui l’a fait connaître dans la région. Durant de nombreuses années, elle y a relaté les événements de la vie sociale, culturelle, associative et sportive de la communauté.

«Beverly Belle et Grace Gillingham participeront à la course de Westmount en fin de semaine.»

«M.Peter Whalley, artiste-professeur, passera un mois à Toronto, à l’École des Arts.»

«M.Armand Corbeil, fils de M. et Mme Adolphe Corbeil a subi une intervention chirurgicale à l’hôpital Sacré-Cœur de Cartierville. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement. Bonne chance Armand!»

Extrait de
Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature

Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature image circuit

Présenté par : Municipalité de Morin-Heights

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.