Rose’s Cantina

De la maison Seale à Rose’s Cantina

867, chemin du Village
Maison de Joseph E. Seale vers 1910

Cette maison construite par Joseph E. Seale en 1908, fait aujourd’hui partie du Centre de la Petite Enfance (CPE) Val des Neiges, une garderie bilingue qui accueille les petits jusqu’à l’âge de 5 ans. Ses administrateurs ont reçu en 2019 un Méritas de l’Association historique de Morin-Heights pour la qualité de la mise en valeur de la maison d’origine et l’ajout d’extensions en harmonie avec l’architecture du bâtiment ancestral.

Les années folk

Retrouvailles de Bill Russell, Penny Rose et Chris Rawlings devant l’ancienne enseigne du café, 2017.

À partir des années 1970, la maison prend un coup de jeune, quand Penny Rose, Bill Russell et Chris Rawlings décident de la louer pour y ouvrir un café et offrir des concerts de musique folk. Penny raconte leur arrivée :

«Nous voulions déménager à la campagne, vous savez, c’était le mouvement hippie. Nous avions été à Huberdeau et descendions la côte de la route 29, aujourd’hui le chemin Watchorn, quand soudainement les freins ont lâché. Bill a réussi à stopper la voiture et en tournant à gauche il y avait une station-service. En attendant la réparation, nous avons vu de l’autre côté de la rue une maison à louer, belle, avec une grande véranda. Bill Russell venait de Bâton Rouge, en Louisiane, et a eu le coup de foudre. Alors nous sommes allés chez Mickey’s pour appeler le propriétaire. Tout s’est fait par téléphone sans même voir la maison.

Le café Rose’s Cantina était né et Morin-Heights allait soudainement entrer dans le cœur de la contre-culture québécoise.

Une scène musicale reconnue

Parade sur le chemin du Village.

Penny, Chris et Bill étaient connus du milieu musical folk, particulièrement de ceux qui faisaient partie de la famille du café Yellow Door dans le quartier McGill à Montréal. Rose’s Cantina reprenait la formule, mais dans un cadre villageois avec un désir de créer un espace d’échange autour de la musique avec la population locale.

Entraînés par l’effet gravitationnel que produisait le café, les artistes débarquaient de plus en plus nombreux au village. Certains d’entre eux s’y installèrent pour quelque temps, d’autres, de façon permanente. De grands noms de la musique folk y ont été accueillis et les principaux quotidiens de Montréal parlaient régulièrement de la programmation de Rose’s Cantina. Parfois, on y faisait de la musique toute la journée, sur la pelouse à côté de la maison. C’était la liberté des années 1970, des années de changement, où l’on espérait, où l’on cherchait et expérimentait.

Les artistes

Affiche d’un concert de Penny Lang chez Rose’s Cantina.

Les concerts étaient présentés le vendredi et samedi soir avec thé, café et desserts. Parmi les artistes qui se sont produits chez Rose’s Cantina nommons bien sûr, Chris Rawlings et Bill Russell, puis Jesse Winchester, Penny Lang, Patricia Reynolds, The Bug Alley Band avec Karen Young, Linda Morrison, Danny Greenspoon, Bruce Murdoch, David Monroe, et tellement d’autres.

Le café Rose’s Cantina ferma ses portes en 1979, mais la musique folk a toujours ses quartiers à Morin-Heights comme le démontre la popularité de son festival d’été SuperFolk.

Wade Hemsworth

Wade Hemsworth (1916-2002) a élu domicile à Morin-Heights dans les années1970. Il fut une influence majeure pour plusieurs artistes et fut intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) en 2003.

Extrait de «The Log Jam Song» de l’album «The Songs of Wade Hemsworth»

Source :Extrait produit par Penny Rose, 1995. Rose’s Cantina. Dessin de Michael White, 1976

Extrait de
Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature

Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature image circuit

Présenté par : Municipalité de Morin-Heights

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.