La chapelle Hillside

Construite en 1895

Au 755, chemin du Village

La chapelle Hillside fut construite en 1895 par Abraham Watchorn et ses neveux, John Davis et Albert Newton sur un terrain faisant partie de la première ferme Watchorn. Elle a gardé son cachet d’origine grâce à une conservation attentionnée. L’Association historique de Morin-Heights lui a décerné le Méritas Préservation du Patrimoine en 2018.

Ce troisième lieu de culte à Morin-Heights était à ses débuts fréquenté par une secte évangélique appelée les «Hornerites» du nom du révérend Ralph Cecil Horner (1853-1921) qui venait y prêcher régulièrement. Horner né à Shawville fut un prédicateur laïque puis un évangéliste ordonné en 1887 dans l’Église méthodiste du Canada.

Au cours de ses services, il encourageait les manifestations physiques de ferveurs religieuses (cris, pleurs, agitations), un style qui en fit un personnage controversé au sein de l’Église qui finit par l’expulser vers 1895. Il fonda alors le mouvement de sainteté en Canada et s’en dissocia vers 1916 pour former avec quelques fidèles la «Standard Church of America» dont le siège est à Brockville en Ontario. Ses qualités oratoires ont attiré des milliers d’adeptes dans la région de l’est de l’Ontario et de la vallée de l’Outaouais où il exerça.

Au son du gospel

Rev. Earl Conley et rev. Doris Conley

La chapelle fut désertée pendant vingt ans et finalement rénovée en 1959. George et Jenny Conley ont repris les services dominicaux pendant la période estivale dans la tradition de la «Standard/Wesleyan Church» jusqu’en 1969.

La chapelle reprit vie en 1987 avec leur fils le révérend Earl Conley (1928-2011) et son épouse la révérende Doris Sadie Conley (1928-2020) qui ajoutèrent du gospel aux célébrations du dimanche soir. Doris était une pianiste et une chanteuse de talent, elle donnait le goût de chanter à l’assistance.

Earl et Doris ont exercé dans un collège biblique de l’est de l’Ontario. Ils ont servi dans le ministère avec les églises Standard/Wesleyan pendant 64ans, exerçant des fonctions de pasteurs au Canada et aux États-Unis, faisant des missions pionnières au Mexique et au Ghana, et travaillant sans relâche avec des missions en Égypte.

À 19 ans, Earl avait fait l’acquisition d’un chalet à Morin-Heights qu’ils considéraient comme leur port d’attache. C’est grâce aux soins dont ils ont entouré la chapelle et ceux prodigués aujourd’hui par Suzanne Sheahan que nous pouvons encore en apprécier la présence.

Extrait de
Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature

Morin-Heights | L’harmonie, c’est dans notre nature image circuit

Présenté par : Municipalité de Morin-Heights

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.